......***** Degré Deux / Snowy Point..." Carpe Diem Quam Minimum Credula Postero ... "......

...

Chapitre o2 :


Deux mois.
Deux mois qu'ils se coupaient mutuellement le souffle d'un seul regard. Juste ça.

Ils étaient dans la même section, heureusement -malheureusement ?- ils n'avaient pas atterri dans le même groupe de travail.
L'université d'Ottawa avait un système de travail bien spécial : il n'était pas question de travail avec des amphis de 6oo élèves inattentifs, mais plutôt avec des groupes de 15 élèves, et d'une manière bien active. Une manière qui rendrait ainsi les étudiants plus actifs et autonomes, plus entreprenant aussi.

Tom Eden était un élève motivé, attentif, il l'avait toujours été, et malgré le fait qu'il ne participait pas vraiment aux débats au début de l'année, il avait toujours eu un avis sur les sujets traités, et depuis, tout avait bien changé.

Son entrée à la Fac l'avait fait changé.
Il était devenu bien plus ouvert, moins distant, il avait des amis maintenant, il sortait de temps en temps, mais surtout, il était plus épanoui, plus heureux depuis plus d'un mois maintenant et ça, toute sa petite famille l'avait bien vu.

Mais il faut à présent revenir dans le présent et reprendre le cour de notre histoire ...


Jeudi 2O Novembre, 2Oh17.
Chambre de Tom, vacances après la o1e session d'examen.


Il est là, assis sur le rebord de la grande fenêtre de sa chambre, observant le lac qui se situe derrière son grand jardin.
Sa mère est debout derrière lui, s'occupant de ses longues dreads blondes, relevant de temps en temps la tête de sa tâche pour elle aussi, observer le lac et les montagnes au-delà de celui-ci.

Tom : Maman ?
Gwen : Oui Tom ?
Dit-elle en reprenant un peu de lotion dans le pot posé à côté de son fils, ramenant ensuite ses mains sur la tête de sa progéniture.
Tom : Je ... J'aurais besoin de tes conseils.
Gwen : Je t'écoute.
Tom : He bien, le jour de ma rentrée j'ai ... euh ... vu quelqu'un ... un garçon ... en traversant le Boulevard de la Justice.


Sa mère pencha la tête et sourit tendrement.

Gwen : Oui ... L'incita-t-elle à continuer.
Tom : He bien ... il ... il m'a coupé le souffle. Il était ... tellement beau ... ... Si seulement tu l'avais vu ...

La matrone sourit encore plus, ses yeux brillèrent légèrement.

Gwen : Pourquoi as-tu besoin de mes conseils ?
Tom : Je ... je n'ai pas osé l'approcher. Il est à l'école avec moi, dans la même section, mais pas dans le même groupe de travail. Il ... est magnifique ...
Gwen : D'accord, je vois de quoi tu parles !
Rit-elle gentiment. Que voudrais-tu faire ?
Tom : L'approcher avant tout autre chose. Je voudrais l'approcher.
Gwen : Bonne idée oui. He bien, pourquoi n'essayes-tu pas d'aller lui parler ? Au détour d'un couloir ? Ou à l'intercours ?
Tom : Je ... je ne sais pas Maman. Il ... m'intrigue tellement, c'est fou ...
Gwen : Je crois qu'en fait, tu as un peur de l'aborder, parce que justement, tu le trouves ... ... exceptionnel malgré le fait que tu ne le connaisses pas !
Tom : Oui, c'est sûrement ça ...


Il soupira longuement alors que ses yeux se perdaient dans le vague, dérivant eux aussi vers les hautes montagnes dont le sommet était encore et toujours couvert de neige. Il fronça un peu les sourcils.

Tom : Mais ... je ne sais pas Maman, j'ai comme l'impression qu'il ... qu'on ... je, euh ... C'est dur à expliquer, désolé ...
Gwen : Prends ton temps Mon Chat ...
Dit-elle en enduisant une énième dread.
Tom : He bien, je crois que ... je sais pas ... j'ai eu ... le coup de foudre.

Le sourire de la grande femme blonde devint grand, heureux.

Gwen : C'est vrai ?
Tom : Oui ...
Lui répondit son fils d'un ton incertain.
Gwen : En voilà une bonne nouvelle !
Tom : Ca ne te dérange pas que ce soit ...
Gwen : Un garçon ? Non. Je veux juste que tu sois heureux, mais ne crois pas que je n'essayerais pas de savoir si c'est quelqu'un de bien !


Tom sourit doucement.
Sa mère était toujours de bon conseil, il avait bien fait de lui parler. Ca lui avait fait du bien après deux mois intensif de remue-méninges et de silence.

Il attrapa le poignet fin de sa mère dans sa main et le serra affectueusement tout en tournant la tête pour pouvoir la regarder dans les yeux.

Tom : Merci Maman.
Gwen : De rien Tom.


Un petit silence s'installa alors que Tom reprenait sa contemplation, le c½ur plus léger et un petit sourire aux lèvres.

Gwen : Tu connais son nom au fait ?
Tom : Oui. Il s'appelle Kaulitz. Bill Kaulitz.


Gwen haussa un sourcil parfaitement épilé avant qu'un sourire maternel prenne place sur ses lèvres, ses doigts s'occupant encore plus tendrement des longs cheveux emmêlés de son unique fils.

Gwen : Ca va bien se passer, tu verras. Laisse encore un peu passer de temps et on verra ce qu'on pourra faire.

Tom tourna la tête pour respirer l'odeur de sa mère sur son t-shirt, fermant les yeux de bien-être.

Tom : Je t'aime Maman.
Gwen : Je t'aime aussi Mon Tout Petit ...



*♥*♥*♥*


Dans une maison non éloignée de la demeure des Eden, vivait la famille Kaulitz. Même topo : cette famille heureuse et unie vivait à Ottawa depuis bien longtemps malgré le fait que les deux fils ne se soient jamais croisés.

Quoi qu'il en soit, les deux garçons avaient maintenant bien grandi et se retrouvaient ensemble dans la section Art et Graphisme de l'Université d'Ottawa.

Mais concentrons nous maintenant sur ce jeune homme aux longs cheveux noirs, qui lui aussi observe d'un regard absent le lac du quartier de Sunshine, ainsi que les montagnes derrière celui-ci.

Il soupire longuement, ruminant tout ce qui vient de se passer durant les deux mois qui viennent de passer. En gros, pas grand-chose, mais dès qu'il se passait quelque chose, c'était si ...

Bill : Intense ...

Si ...

Bill : Puissant ...

Sa tête se pencha inconsciemment sur le côté alors qu'il revoyait encore le visage si parfait de ce beau blond à dreads, et comme à chaque fois qu'il pensait à lui et que son visage s'imposait à lui, il se mordit légèrement la lèvre et rougit un peu, teintant ses joues d'un rose adorable alors que le coin de ses lèvres se releva en un petit sourire discret.

Bill : Il faut que je fasse quelque chose. Murmura-t-il. Je ne vais plus tenir longtemps à le savoir si proche, et pourtant ...

Il ne faisait rien, et c'était bien ça le problème.
Faire quelque chose face à la personne que l'on considère être un ange n'est pas simple ...


Ecriture : o7 Avril 2oo9
Publication : o8 Avril 2oo9


*♥*♥*♥*
By Envy*
*♥*♥*♥*

...

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.92.170.149) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Shaoran-Manga-Musique

    25/08/2011

    Salut, je voudrais juste savoir si ta fic c'est une Tom Dominé ou Bill Dominé?. Parce que je ne lis que des Tom Dominés mais ta fic à l'air super bonne! Alors, j'aimerais beaucoup savoir. Merci :)

  • xDer-Austausch

    07/10/2010

    J'aime j'aime j'aime.
    Je pense que ta fiction va être une drogue, je suis vraiment DANS l'histoire quoi, c'est.. wahou !
    Félicitations !

  • Dreams-forever-th-amis

    09/03/2010

    a que de révélation dans ce chapitre et en plus ils réussissent a en parler Tom en passant un moment tendre avec a mère pendant les soins de ces cheveux je trouve qu'il est bien écrit et il est touchant et on sait les prénoms des deux amoureux XD même si on s'en douter un peux beaucoup quand même mais maintenant il faut qu'ils réussissent a se parler sans avoir peur et de dire petit a petit d'avouer leurs sentiment. ils sont quand même touchant tout les deux avec leur timidité et je me demande se que trame la mère de Tom avec son petit sourire et quand elle dit a Tom de pas s'inquiéter hum hum que de mystère dans ce chapitre :p

  • Mmh-ouiii-aaaah-encore

    27/09/2009

    C'est vraiment adorable la complicité qu'entretienne Tom & sa mère =)
    Bill à l'air de juste être craquant ^^

  • delirs-amies-envies-rock

    30/06/2009

    c'est trop mignon!

  • plaisirs-de-pensees

    24/04/2009

    voyons voir comment vont se débrouiller ces deux jeunes gens ! = )

  • plaisirs-de-pensees

    24/04/2009

    mais les dreads m'ont mit la puce à l'oreille !

  • plaisirs-de-pensees

    24/04/2009

    je ne pensais pas aux jumeaux !

  • plaisirs-de-pensees

    24/04/2009

    je ne voyais pas cela sous cet oeil ! = P

  • Optimistique-Moi-BxT

    17/04/2009

    Tendresse maternelle. Une mère comme on rêverait toutes et tous d'avoir :)
    Impressioné, aucun des deux n'ose faire le premier pas. Tout simplement adorable :)

Report abuse