......***** Degré Quatre / Ice-cold Water Point..." Ego Sum Qui Sum ... "......

Chapitre o4 :


Vendredi 28 Novembre, 19h17.
Chambre de Bill, ellipse d'une semaine.

Il était angoissé.
Il tournait en rond dans sa chambre comme un lion dans sa cage.
Dans quelques minutes, lui et ses parents allaient partir pour la demeure des Eden pour dîner avec eux.

Bill s'arrêta d'un coup, le regard au sol alors qu'un air perdu s'emparait de ses traits. Il soupira doucement avant de se tourner vers la baie vitrée de sa chambre.
Il admira le lac de Sunshine et les montagnes, le ciel devenu sombre depuis quelques heures déjà et les étoiles. Il avait de la chance, il y en avait toujours eu beaucoup dans ce coin de la ville. Moins de maisons, moins de lumière artificielle, moins de pollution.

Un léger sourire étira ses lèvres avant qu'il ne se mette à fredonner.

Stranded in this spooky town
- Échoué dans cette ville fantasmagorique -
Stoplights are swaying and the phone lines are down
- Les feux d'arrêt balancent et les lignes téléphoniques sont mortes -
This floor is crackling cold
- Ce plancher est froid mais crépitant -
She took my heart, I think she took my soul
- Elle a pris mon coeur, je pense qu'elle a pris mon âme -
With the moon I run
- Je cours avec la lune -
Far from the carnage of the fiery sun
- Loin du carnage du soleil ardent -

On lui avait toujours dit qu'il avait une voix magnifique, ce qui était vrai.
Il s'était lancé dans une formation poussée de chant, ce qui lui ne lui avait servi à rien jusqu'ici, à part à ce procurer une sorte d'autosatisfaction, ce qui lui convenait parfaitement pour le moment.

Il baissa les yeux et secoua la tête en souriant légèrement, se rappelant le jour où sa mère lui avait acheté son tout premier micro. Il en avait pleuré, puis hurlé de joie.

Un léger rire s'échappa de ses lèvres.
C'était bien loin tout ça ...

Sa main frotta doucement le tissu doux de son pull noir avant qu'il ne relève la tête vers le magnifique paysage en face de lui. Son sourire s'effaça.
Bientôt, il neigerait et il faudrait de nouveau affronter un hiver rude.
Ses doigts remontèrent sur sa nuque dont il cajola doucement la peau quelques secondes.

Deux petits coups se firent entendre sur la porte en bois de sa chambre.

? : Bill ?
Bill : Oui ?
Répondit-il en se tournant vers sa mère.
Charlotte : On part dans deux minutes.
Bill : Je mets ma veste.
Dit-il en hochant de la tête.

La femme brune sourit d'une manière maternelle avant de quitter la pièce.

Les yeux du noiraud se posèrent à nouveau devant lui alors que son cerveau tournait à mille à l'heure.

Que devait-il faire à présent ?
Comment devait-il se comporter ?

Il n'en savait strictement rien.
Tout ce qu'il savait, c'est que cette nouvelle semaine de cours était passée bien trop vite à son goût et qu'il se rendait maintenant compte qu'il ne savait pas vraiment comment se comporter face à Tom.
Tom qui l'attirait tellement, Tom qu'il désirait tellement.
Il se mordit encore une fois la lèvre avant de tourner la tête vers son bureau.

Il s'en approcha et s'arrêta juste devant, hésitant quelques secondes, la main sur la poignée du premier tiroir. Il finit par l'ouvrir et en sortir un croquis très réussi. Oui, vraiment très réussi même ...

C'était un croquis de Tom et lui, vraiment magnifique. Et sur ce croquis, Tom le touchait.
C'était un toucher innocent bien sûr, mais un toucher quand même.
Qu'est-ce qu'il en rêvait !

L'androgyne se rendait bien compte que le blond devenait une vrai obsession pour lui, surtout quand ses doigts effleurèrent encore et encore les traits de son visage, figés sur le papier.

Il remit rapidement le dessin à sa place et referma le tiroir.

Charlotte : Bill ! On y va !
Bill : J'arrive !


Il attrapa sa veste posée sur son lit avant de sortir de sa chambre d'un pas rapide, les talons de ses nouvelles Santiags claquant sur le plancher sombre de sa chambre. Il referma la porte derrière lui.

19h34


*♥*♥*♥*


De son côté, Tom sortait de façon précipitée de la douche.
Il s'était endormi après avoir étudié plusieurs heures et c'était sa mère qui était venu le réveiller il y avait à peu près dix minutes de ça.

Tom : Je ne serais jamais prêt ! Geint-il en plongeant la tête dans son armoire pour attraper des vêtements présentables.

Il laissa tomber sa serviette au sol avant d'enfiler un boxer gris foncé, s'habillant ensuite le plus vite possible avant de filer se brosser les dents, puis d'enfiler un gilet, toujours à la va-vite.


*♥*♥*♥*


Gwen : Charlotte ! Stephen ! Quel plaisir de vous revoir !

Les quatre adultes s'embrassèrent sur les joues et s'offrir de vigoureuses étreintes ou poignées de mains alors que Bill restait plus en retrait sur le seuil de la maison. Gwen se tourna vers lui une fois ce cérémonial fini pour elle.

Gwen : Bonjour. Tu dois être Bill. C'est bien ça ?

Bill acquiesça. Elle avait un regard bienveillant et pourtant, elle affichait un sourire fort semblable à celui de son fils, sauf que là, il avait une pointe de malice.

Gwen : Entre, viens. Il s'est endormi après avoir étudié cet après-midi. Je suis aller le réveiller, mais il sera un peu en retard. Tu peux déjà monter dans sa chambre si tu veux. Je vais t'y conduire.

Elle lui embrassa délicatement la joue avant de se tourner vers la mère du jeune homme.

Gwen : Charlotte, j'amène ton fils auprès du mien. Chéri, conduis les au salon s'il te plaît. J'arrive tout de suite.

Elle tourna la tête vers Bill.

Gwen : Donne moi ta veste.
Bill : Merci.


Il retira sa veste et la lui donna. Elle l'accrocha au portemanteau avant de se diriger vers de grands escaliers en bois sombre situés de l'autre côté du couloir.

Gwen : Viens Bill.

Celui-ci la suivit sans un mot jusqu'à l'étage où elle emprunta un certain nombre de couloirs avant de s'arrêter devant une porte de bois clair.

Gwen : Voilà, tu y es. Dis lui de se dépêcher s'il te plaît. Oh ! Et dis lui si ses vêtements ne sont pas assez habillés ! Il ne manquerait plus qu'il se présente devant tes parents en jogging !

Elle leva les yeux au ciel tout en souriant avant de se retourner pour partir.

Gwen : Je te vois plus tard Bill !

Et elle disparut au coin du couloir.

Bill tourna la tête vers cette porte qui lui était encore inconnue, avant de fermer les yeux en expirant plus ou moins longuement. Il toqua ensuite trois petits coups sur la porte.

Tom : C'est ouvert !

Bill poussa la porte.


Ecriture : o7 Avril 2oo9
Publication : 11 Avril 2oo9


*♥*♥*♥*
By Envy*
*♥*♥*♥*

...

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.234.65.78) if someone makes a complaint.

Comments :

  • xDer-Austausch

    07/10/2010

    *o* Tu as un talent fou, crois moi.

  • Dreams-forever-th-amis

    09/03/2010

    a enfin la rencontre arrive même si tous les deux sont assez anxieux mais je ne voit pas pourquoi sa n'irait pas en plus je trouve la mère de Tom très gentille et bienveillante qui ne veut que le bonheur de son unique fils. et sinon je suis trop jalouse de l'endroit ou ils habitent et du cadre de vu qu'ils ont, ils ont le lac et les montagnes pour vu mais moi aussi je veux sa moi la seule vu que j'ai de ma fenêtre c'est les bâtiment de la cité qui se trouve plus loin pas tope comme vision et bonjour aussi la pollution des voitures et sonore. sinon les photos sont vraiment belles

  • Mmh-ouiii-aaaah-encore

    27/09/2009

    Niiiah j'aime vraiment beaucoup xD
    Ce qui me plait c'est la description que tu fais, leur sentiment, leur envie, leur désir ... j'aime beaucoup

  • plaisirs-de-pensees

    24/04/2009

    soirée anodine ? ou soirée découverte ?

  • plaisirs-de-pensees

    24/04/2009

    peut-être que Tom va donner à Bill l'occasion de découvrir une parcelle de lui à travers sa chambre

  • plaisirs-de-pensees

    24/04/2009

    Bill est maintenant en territoire étranger, mais un territoire attirant : celui de Tom

  • plaisirs-de-pensees

    24/04/2009

    inquiétude et quelques peurs...

  • Optimistique-Moi-BxT

    17/04/2009

    Hi, j'ai eu la même réaction pour mon micro ^.^
    "Spooky" : Il est mignon ce mot, j'arrête pas de le répéter >.< S'il était pas si tard, je sautillerais partout en chantonnant "spooky, spooky, spooky" ♪ ^-^
    Avis personnel, je n'aime pas trop le croquis ^.^ Je ne sais pas pourquoi x)
    Bill pousse la porte, MaisC'estTropCool ! 8) Esperons seulement que le calamar est habillé *sifflote*

  • Le-o7e-Neffen-YaOi

    10/04/2009

    Hiiii, sadique va n_n !

    Hâte de voir le prochain ; ) !

    Küss.

    Guess'.

  • N-oublie-rien-de-nous

    10/04/2009

    Alalala, j'aime beaucoup ce chapitre, encore une fois !
    Ils semblent tellement stressés
    mais pourtant pressés de se voir
    que c'est " drôle " et " touchant ".
    Et en plus, tu nous laisses un peu
    au moment qu'il ne faut pas ! :D
    Sadique ! U.U

    Sinon, pour une première fiction,
    franchement, tu te débrouilles vraiment bien.
    Pour moi, il y a tout pour que ce soit une magnifique fiction ;)

    Aussi, j'ai rie la première fois que j'ai vu que tu donnais
    une périphrase pour Bill : " le noiraud " :D
    Je n'avais jamais vu cette " expression " de ma vie ! lol

    J'espère à bientôt :)

    See you soon.

Report abuse