......***** Degré Cinq / Cold Water Point..." Favete Linguis ... "......

Chapitre o5 :


Bill : Salut. Dit-il doucement en poussant la porte.

Tom se retourna vers lui et son souffle se coupa instantanément.
Rien ne pouvait changer ça. A chaque fois qu'il se voyait, c'était ... vraiment intense ...

Tom : Euh ... Salut !

Silence.
Encore et toujours ce calme qui les apaisait et les laissait rêver encore un peu.

Tom : Désolé, je suis un peu en retard ! Dit Tom en enfilant ses chaussures. Je me suis endormi cet après-midi et ma mère est venu me réveiller il y a 15 minutes !

L'androgyne rit doucement.

Bill : Oui, elle me l'a dit. Elle m'a dit aussi de vérifier que tu n'avais pas enfilé un jogging, mais je vois que ce n'est pas le cas, donc tout va bien !

Tom rit légèrement avant de se frotter la nuque d'une main, détendant les muscles encore engourdis par la mauvaise position qu'il avait adopté pour sa sieste : assis à son bureau, les bras sur ses livres et la tête sur les bras. Ses doigts effleurèrent ses dreads.

Tom : Oh non, je ... Je ne peux pas encore descendre. Je ne me suis pas occupé de mes dreads ...

Bill cligna des yeux, penchant la tête sur le côté avant de plonger son regard noisette dans celui chocolat de son homologue.

Bill : Tu ... as besoin d'aide peut-être ?

Il en resta lui-même estomaqué. Quelle audace !

Tom : Euh ... Oui, je veux bien ...
Bill : Qu'est-ce que je peux faire ?
Tom : Je dois mettre un peu de lotion.
Dit Tom en attrapant un gros pot posé sur sa table de chevet, s'emparant ensuite d'une paire de gants talqués qu'il sortit d'une boîte en carton posée sur son bureau. Je peux m'occuper des pointes et d'une partie des longueurs seul, mais pour la moitié supérieure et les racines, ça devient un peu plus compliqué ...
Bill : Je vois. J'ai l'impression que ça va prendre du temps. Tu ne veux pas qu'on descende d'abord vite pour que tu dises bonjour à mes parents ? Ils vont te prendre pour un malpoli sinon ...


Le blond sourit avant de poser le matériel sur son lit.

Tom : Oui, tu as sûrement raison.

Ils descendirent donc saluer les parents du noiraud avant de s'excuser et de remonter dans la chambre de Tom.

Tom : Tiens, mets les gants. La lotion est, comment dire ... légèrement visqueuse !

Bill rigola de bon c½ur tout en enfilant les gants alors que Tom s'asseyait par terre devant son lit, détachant ses dreads avant de les poser sur ses épaules.

Tom : Assoies toi sur le lit, tu auras plus facile.

Bill acquiesça, s'assit et fut surpris de voir Tom écarter ses jambes pour s'asseoir entre celle-ci, dos à lui.

Son cerveau ne répondit plus pendant plusieurs secondes alors que Tom baissait un peu la tête pour cacher son visage rosé alors que Bill ne pouvait pas le voir puisqu'il était derrière lui. Réflexe protecteur inutile.

Bill : Euh ... Comment est-ce que je dois m'y prendre ?

Le dreadeux lui expliqua rapidement le procédé avant de le laisser faire.
Le noiraud s'empara d'un peu de lotion qu'il appliqua avec attention le long d'une dread avant de s'attaquer à une autre, puis encore une autre et ainsi de suite.

Environ une demi-heure plus tard, Bill se massait doucement les doigts à travers les gants alors que la tête de Tom reposait sur une de ses cuisses, une serviette séparant le tissu de son jeans de la tête du blond.

Bill sourit à cette vision. Quelle agréable sensation que celle de sa peau si près de la sienne, de son corps si près du sien. Quelle belle vision que Tom près de lui, tout simplement.
L'androgyne répartit bien les dreads sur les différentes serviettes pour les laisser sécher avant de s'attaquer au crâne. Il reprit de la lotion dans ses paumes gantées avant de masser le crâne du blond. Celui-ci soupira longuement.

Bill : Comme ça ? Demanda-t-il tout bas.
Tom : Comme ça ... Souffla le blond, pris par l'agréable sensation qui l'envahissait.

Les doigts de Bill lui massaient le crâne.
Des picotements lui envahirent le crâne, puis la nuque et l'arrière des épaules, il se laissa complètement aller sur la cuisse du noiraud alors que celui-ci tourna un peu sa tête pour s'attaquer à une autre partie de son cuir chevelu.

Bill : Ca fait autant de bien que ça ?
Tom : Tu ne peux pas savoir ...


Bill sourit, heureux que ça plaise à Tom, malgré le mal de doigts qu'il sentait pointé le bout de son nez bientôt.

Tom : Elles deviennent beaucoup trop lourdes, il faut que j'aille les faire couper ... Dit-il d'un ton calme, serein, presque endormi.
Bill : Combien est-ce qu'elles mesurent ?
Tom : Un mètre 27 au début du mois, maintenant, elles doivent avoir pris un petit centimètre ...
Bill : Wouah ...
Tom : Comme tu dis ...


L'androgyne redressa la tête du blond et la lui pencha en avant pour masser la base de sa tête, passant quelques fois ses longs doigts gantés sur sa nuque qui frissonnait imperceptiblement à ce contact.

Tom : Oh bon sang ...

Bill fit glissa ses doigts vers le haut de son crâne, faisant rouler la peau légèrement huileuse sous ses doigts.

...

Gwen : Les garçons ! On mange !

Les deux jeunes hommes sursautèrent vivement en se séparant.
Ils s'étaient endormis l'un contre l'autre au sol, étroitement blotti à même le sol.

Bill gémit et reposa la tête sur l'épaule de Tom, soupirant et geignant tout en gardant les yeux fermés. Tom frotta son nez dans ses cheveux, laissant échapper un long souffle.

Une seconde passa.

Tom ouvrit subitement les yeux et releva rapidement la tête, fixant les cheveux noirs de Bill sur son épaule d'un regard incrédule. Sa respiration se coupa quand il se rendit compte de qui était blotti contre lui.

Le blond se redressa un peu alors que Bill frissonnait, il gémit plaintivement avant de lever une main pour la passer dans la nuque de Tom, tirant sa tête contre la sienne pour mieux se blottir dans le creux de son cou. Les longues jambes du noiraud se glissèrent sur celles du dreadeux alors qu'il se resserrait encore un peu plus contre lui.

Bill : Mmm ... Dodo ...

Tom sourit doucement avant de caresser le dos de Bill, celui-ci en gémit de bonheur avant de se laisser glisser contre lui, se roulant en petite boule et nichant sa tête sur les cuisses du blond.

La bouche du dreadeux s'ouvrit doucement alors qu'il admirait la vue qui s'offrait à lui ; cet être tout bonnement magnifique blotti tout contre lui, sa tête reposant innocemment sur ses cuisses. Il approcha une main tremblante de sa tête, entreprenant de lui caresser tendrement les cheveux.

Et c'est là que la porte s'ouvrit.

Gwen : Tom, Bill. A ta...

Tom releva la tête vers elle et elle se tu, affichant un sourire attendri devant cette scène si ...

Gwen : Vous êtes mignons tous les deux ...

Son fils baissa les yeux sur son coup de foudre, toujours endormi sur ses cuisses, caressant ses cheveux.

Tom : Merci Maman.

Elle lui fit un clin d'½il malicieux.

Gwen : Vous descendez ?
Tom : Je ... Je crois pas non ...
Chuchot-t-il sans quitter les longs cheveux noirs des yeux.

Gwen lui fit un petit clin d'oeil avant de refermer la porte derrière elle et de descendre dans la salle à manger, un magnifique sourire sur les lèvres.

Gwen : Mangeons. Ils mangeront plus tard.


Ecriture : o8 Avril 2oo9
Publication : 13 Avril 2oo9


*♥*♥*♥*
By Envy*
*♥*♥*♥*

...

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.100.134) if someone makes a complaint.

Comments :

  • xDer-Austausch

    07/10/2010

    C'est magnifique !

  • Dreams-forever-th-amis

    09/03/2010

    la suite est vraiment mignonne et nos deux amoureux même si ils ne connaissent pas très bien encore les sentiments qu'a l'un para pore a l'autre mais sa commence bien déjà. j'ai trouver que le moment soins des dread était tendre et c'est vraiment mignon quand Bill s'endort sur les cuisses de Tom et que celui ci le regarde tendrement et amoureusement. j'ai bien aimer le lire

  • Mmh-ouiii-aaaah-encore

    27/09/2009

    Aaaah c'est chou *-*

  • plaisirs-de-pensees

    24/04/2009

    j'avoue que j'aurais bien aimé écha,ger ma plave avec celle de Tom, je succombe au massage crânien ! = P

  • plaisirs-de-pensees

    24/04/2009

    le moment des dreads est.... envoûtant ! *o*

  • plaisirs-de-pensees

    24/04/2009

    ton style d'écriture est très joli, tu ne t'étale pas en description, tu restes sur un style simple te pourtant très profond et plaisant = )

  • plaisirs-de-pensees

    24/04/2009

    fait l'un pour l'autre, quoi ! = D

  • plaisirs-de-pensees

    24/04/2009

    ils sont vraiment adorables tout les deux ! = )

  • plaisirs-de-pensees

    24/04/2009

    une intimité hasardeuse bienvenue

  • plaisirs-de-pensees

    24/04/2009

    un moment de tendresse

Report abuse