......***** Degré Vingt-quatre............

Chapitre 24 :

Maison de Thomas
Jeudi, 19h45, ellipse de o4 jours

Bill : ARRÊTE ! J'EN AI ASSEZ !
Thomas : Bill, calme-toi.
Bill : NON ! Je ne vais pas me calmer ! Tu n'es plus jamais là, et quand je veux en parler avec toi, tu fuis !
Thomas : Mais ce n'est pas vrai ! Je n'ai pas le temps de me disputer avec toi ! On se voit tellement peu pour le moment que je ne veux pas passer mon temps à me disputer !


L'androgyne baissa la tête en souriant amèrement.

Bill : Moi aussi, je n'ai pas envie de me disputer avec toi, mais merde, Thomas, on doit en parler, alors arrête de fuir sans arrêt.

Sa voix était calme et dure à présent.

Bill : Est-ce que tu as quelqu'un d'autre ?

Les yeux du bijoutier s'écarquillèrent.

Thomas : Pardon ?
Bill : Je te demande si tu as quelqu'un d'autre.
Répéta-t-il d'une petite voix.

L'homme déglutit, mal à l'aise, pris au dépourvu.

Thomas : Je ... Non.
Bill : Ne me mens pas s'il te plaît.
Thomas : Mais ... Je ne te mens pas Bill, je n'ai personne d'autre ! Je te le jure ! Pourquoi est-ce que tu me poses cette question ?
Bill : Tu n'es plus jamais là ! Tu as des urgences et des réunions sans cesse et ... je ne sais pas, tu ne fais plus attention à moi ...


Thomas approcha de quelques pas, mais Bill secoua la tête et le repoussa, l'empêchant de l'approcher.

Thomas : J'ai juste vraiment beaucoup de travail, je te promets de faire des efforts.
Bill : Arrête de me promettre tout et n'importe quoi Thomas, tu ne tiens plus tes promesses envers moi depuis un bout de temps.


Un lourd silence plana, Bill releva la tête et essuya la petite larme qui roulait le long de sa joue.

Bill : Je vais ... J'ai besoin d'air Thomas, je crois que nous ne sommes plus sur la même longueur d'ondes. Je vais ... Je vais retourner vivre chez mes parents.

Le bijoutier écarquilla les yeux, les paroles de l'androgyne aillant comme l'effet d'un électrochoc sur lui.

Thomas : Non, tu ne peux pas partir ...
Bill : Thomas, si, je peux partir, et je vais le faire.
Thomas : S'il te plaît, Bill ...
Bill : Arrête, j'ai déjà pris ma décision et je ne compte pas revenir sur mon choix. Je veux qu'on arrête, maintenant. Je laisserais tout ce que tu as acheté ici, je n'en veux pas.
Thomas : Non, Bill ...


Le bijoutier approchait lentement de lui.

Bill : Thomas, recule, j'en ai assez. RECULE THOMAS !

Thomas se rua sur lui et le souleva de terre en le serrant contre lui, complètement inconscient de l'étouffer.

Bill : Lâche-moi, tu me fais mal !
Thomas : Tu ne peux pas me laisser, j'ai fourni tant d'efforts pour t'avoir ...
Bill : Tu as payé quelqu'un pour me séduire et c'est tout ! LÂCHE-MOI !


Thomas le lâcha et Bill le frappa plusieurs fois durement au torse avant de le fixer d'un regard scandalisé.

Bill : Ne refais ... plus jamais ça.

Le souffle lui manquait, et il décida d'arrêter là la discussion.
Il commença à reculer lentement vers la chambre, leur ancienne chambre, mais Thomas secoua durement la tête.

Thomas : Reste ici.
Bill : Non, je vais dormir dans la chambre d'ami ce soir. Demain, j'irais en cours et je serais parti avant que tu ne reviennes du boulot. De toute façon, tu vas encore rentrer tard, alors à quoi bon ? Je ne dormirais pas ici demain, mais je reviendrais samedi matin pour prendre le reste de mes affaires. C'est fini Thomas, c'est fini.


Le visage du bijoutier changea du tout au tout ; il passa de désespéré à dur, et Bill écarquilla légèrement les yeux avant de se retourner pour partir vers la chambre, allant chercher ses affaires pour dormir dans la chambre d'ami.
Il avait à peine fait trois pas que Thomas l'avait attrapé et agrippé pour l'emmener vers la chambre.

Thomas : Tu ne peux me laisser, tu ne PEUX PAS ME LAISSER !

Il claqua la porte et le jeta sur le lit, Bill se releva immédiatement, complètement effrayé et tenta de sortir du lit. Thomas le rattrapa par le poignet et le lui tordit sans pitié, Bill cria de douleur alors que l'homme le mettait à genoux.

Thomas : Tu ne peux pas partir Bill, tu ne peux pas me laisser tout seul, pas après tout ce temps.

Il le poussa sans ménagement contre les draps et Bill se recroquevilla en tenant son poignet, pleurant de douleur. Thomas retira son haut, le noiraud ouvrit les yeux alors qu'il s'attaquait à son pantalon, et les larmes coulèrent d'elles-mêmes le long de ses joues pâles.

Bill : Non ... non ... Thomas, ne fais pas ça, ne fais pas ça ...

Mais Thomas ne l'écoutait pas ; il lui retira rapidement son pantalon avant de lui relever son t-shirt, dévoila ses tétons qu'il lécha et suçota doucement. Bill haleta de terreur, il n'allait quand même pas le ... ... N'est-ce pas ?

Bill : Thomas, Thomas écoute-moi. Tu ne peux pas faire ça, je ne suis pas d'accord.
Thomas : Et quand je t'achetais des beaux vêtements, tu n'étais pas d'accord ?! Quand je t'emmenais dans de beaux restaurants, tu n'étais pas d'accord ?! Quand je te disais que je t'aimais, tu n'étais pas d'accord ?!!


Il tira sur le t-shirt de Bill et le lui retira violement, le laissant en boxer devant lui. Il déboutonna son propre pantalon.

Thomas : Tu ne m'as jamais laissé le faire Bill, tu ne m'as pas donné ce que tous les amoureux se donnent. Qu'est-ce que j'ai fait pour ça mh ?
Bill : Tu as envoyé quelqu'un pour me séduire à ta place ! Voilà ce que tu as fait ! Et je suis tombé amoureux de cette personne ... voilà ce que tu as fait ...


Bill pleurait de peur et de tristesse à présent, mais quand Thomas arrêta de bouger au-dessus de lui, il releva les yeux et rencontra son visage dur et surpris.

Thomas : Tu ... Tu es toujours amoureux de Tom ?

L'androgyne hocha de la tête doucement, comme pour ne pas l'effrayer, et l'homme s'assit sur ses talons, entre les jambes écartées de Bill.

Thomas : C'est pour ça que tu ne veux pas faire l'amour avec moi ?
Bill : Oui ...
souffla-t-il. C'est pour ça.

Thomas se pencha sur lui puis se coucha, recouvrant tout le petit corps de Bill du sien.

Thomas : Pourquoi est-ce que tu veux partir ?

Bill soupira.
Il avait promis à Tom qu'il ne lui dirait pas pour eux, et il n'allait pas le faire.

Bill : Je ... Je ne suis pas amoureux de toi Thomas, et tu n'as pas de temps pour moi, alors que moi, j'en ai toujours eu pour toi. Je crois que ... Je crois qu'il est temps qu'on arrête.

Un petit silence s'installa, ce qui finit de rétablir le calme dans la pièce à peine éclairée.

Bill : Je pense ... Je pense que tu vas te trouver quelqu'un de bien, et que tu seras encore plus heureux que tu ne l'as été avec moi.

L'homme secoua la tête.

Thomas : C'est avec toi que je veux être.

L'androgyne posa ses mains dans le dos de l'homme, comme pour l'apaiser.

Bill : Tu vas te trouver quelqu'un de bien qui sera disponible pour toi autant que tu le voudras, quelqu'un de ton âge qui t'aimera beaucoup, peut-être même quelqu'un qui pourra te donner des enfants qui sait ?
Thomas : Je ne veux pas d'enfants.


Bill sourit doucement.

Bill : Tu changeras d'avis dans quelques années, quand tu trouveras la bonne personne. Les enfants, c'est la vie Thomas.

L'homme resta silencieux pendant plusieurs minutes, et Bill constata qu'il s'était endormi. Il souffla doucement et laissa filer quelques larmes le long de ses tempes. Il avait quand même eu sacrément peur ...

Il ne tarda pas à repousser Thomas et à se lever, attrapant rapidement un bas de jogging et un boxer propre avant de sortir de la pièce. Mais à peine quelques secondes plus tard, il y entra à nouveau. Il finit de déshabiller Thomas et le coucha correctement dans le lit, lui embrassant le front avant de quitter définitivement la pièce. Bill n'était pas quelqu'un de méchant, il était juste amoureux.

Ecriture : 27 Septembre 2oo9
Publication : 16 Novembre 2oo9


Voilà, ça y est, ça commence
à revenir lentement. Ce soir,
j'ai écris un Chapitre. Un putain
de Chapitre alors que je n'avais
plus écrit depuis Septembre.
Alors merci de votre patience.
A partir de maintenant, je vais
essayer de poster une fois par
semaine.

-xxx-

*♥*♥*♥*
By Envy*
*♥*♥*♥*

...

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.234.65.78) if someone makes a complaint.

Comments :

  • xDer-Austausch

    07/10/2010

    !!!! :D

  • tiroirs-a-pensees

    02/12/2009

    Prends le temps, rien ne presse. Rien ne sert de gâcher de si beaux chapitres et une si belle histoire pour un manque d'inspiration. Prends tout le temps qu'il faudra = )

  • du-bist-verloren

    21/11/2009

    J'ai aussi eu peur que Bill raconte tout par rapport à Tom.
    Il ne vaut mieux pas ... même si je pense, que thomas ne va pas s'arrêter là ...

    Bisou

  • du-bist-verloren

    21/11/2009

    Putain j'ai vraiment eu peur pour Bill !!!

  • Binoouh

    20/11/2009

    Malgré que Bill soit amoureux de Tom,
    On voit bien qu'il est triste en quittant Thomas,
    Sa doit être dur quand même pour lui d'avoir à faire ça!
    Mais la réaction que Thomas a eu ma laissé sans voix, j'arrivais pas à y croire, au moins, il n'a pas été jusqu'au bout, il à réussit à ce calmer attends!

    J'ai déjà tellement hâte de lire la suite! :D

  • JeNeRegretteRien

    20/11/2009

    Bonjours !!!
    Alors, tu ne m'as pas prévenue mais je suis une coriace ! XD Je suis quand même passé et j'ai lu ton chapitre !
    Franchement je l'ai bien aimé !
    Mais tu m'as fais peur ! Ca se fais pas ça, j'ai cru que mon petit coeur aller lâcher ! XD
    J'ai vraiment eu beaucoup peur quand j'ai vu Thomas se jeter sur Bill ! Mon dieu !
    Bref, à ce que j'ai cru comprendre , Bill Thomas s'est fini ...Mais Bill Tom , est ce que ça va jouer maintenant ??? Et surtout, Thomas ne reviendra t'il pas à l'attaque ??
    Bref, j'ai hâte de voir tout ça , et j'espère vraiment que tu me préviendra !!!
    Bisou
    M.
    (à et dit moi si tu préfère plusieur comm's qu'un grand !) ;-)

  • x-Kiss-Love-Rock-x

    19/11/2009

    <3

  • x-Kiss-Love-Rock-x

    19/11/2009

    Biiz'ous

  • x-Kiss-Love-Rock-x

    19/11/2009

    Bonne chance pour la suite

  • x-Kiss-Love-Rock-x

    19/11/2009

    Mercii de me prévenir

Report abuse