......***** Degré Vingt-neuf............

Chapitre 29 :

Les jours passèrent dans un calme des absolus. Une ambiance de bonheur et d'apaisement régnait sur la maison de Bill et Tom, planant autour d'eux comme une bulle protectrice, et ce, depuis que l'androgyne avait exprimé son désir d'approfondir leur relation à un degré plus physique. Tom ne l'avait jamais forcé à faire quoi que ce soit, et que Bill se déclare de lui-même le rendait profondément heureux, comblé.

Tom soupira en caressant le torse du brun.
Ils avaient décidé de prendre un bain moussant ensemble -quoi de mieux pour se détendre ?- et deux coupes de champagne et des fraises trônaient aux côtés de bougies au parfum agréable sur les larges bords de la baignoire. Bill gémit doucement en se cambrant un peu, logeant un peu mieux sa tête contre son épaule.

Tom : Tu as vraiment eu une bonne idée sur ce coup-là ... Marmonna-t-il.
Bill : Je sais, cette fois-ci, l'idée était bonne.

Ça parle doucement et ça a les doigts qui courent le long du corps de l'autre. Tom laisse ses doigts tracer des arabesques sur le ventre de l'androgyne, nichant sa tête à côté de la sienne.

Tom : Est-ce que je peux ? Demanda-t-il doucement en laissant ses doigts aller un peu plus bas.

Les doigts de Bill se crispèrent sur les bords blancs de la baignoire alors qu'il hochait doucement de la tête.

Bill : Oui ... Oui ... Vas-y ...

Sa voix était faible et quand Tom posa ses doigts à la base de son sexe légèrement dur, son dos se cambra et sa bouche effleura l'oreille du tressé alors qu'il commençait à se faire masturber lentement, d'une main douce et à la fois assurée.

Bill : Han ... Oui, oui ... Souffla-t-il, se léchant les lèvres de façon obscène, le bout de sa petite langue rose effleurant l'oreille du tressé, il souffla contre la peau de Tom et celui-ci tourne la tête pour trouver sa bouche.

Ils s'embrassent chaudement alors que la deuxième main du tressé se joignait à la première, allant chatouiller les bourses du bout du pouce, puis le périnée. Bill tremblait entre ses bras et Tom le ramena plus près de lui, pliant son corps fin pour réussir à atteindre son antre chaude. Bill laissa échapper un petit cri alors que son corps se resserrait autour de Tom, serrant son doigt en lui alors que son autre main le caressait toujours aussi lentement. Bill gémit doucement et se laissa encore un peu plus aller contre Tom, frémissant dans l'eau chaude qui les entourait et crispant un peu plus ses doigts contre les bords de la baignoire. Quand le tressé se mit à le toucher plus vigoureusement, Bill se cambra par intermittente alors le doigt de Tom poussait plus sèchement en lui. La jouissance les surprit tous les deux, Tom un peu plus que Bill car il ne s'attendait à ce que cette simple vision le mette dans un état d'excitation tel qu'il pourrait jouir dans le dos de Bill, contre ses petites fesses si ... tentantes.

Tous deux se laissèrent aller contre le fond de la baignoire et Bill tourna un peu plus la tête pour pouvoir embrasser le tressé. Ils se câlinèrent encore longuement avant de se savonner et de sortir de l'eau, s'embrassant et se caressant encore avant d'aller se coucher.

...

Quelques jours plus tard, Bill traînassait sur le canapé, se prélassant avec délectation sur le cuir chocolat quand la sonnette de la porte d'entrée sonna. Tom était parti faire quelques courses, il dû donc se lever pour aller ouvrir la porte, et qu'elle ne fut pas sa surprise de voir un coursier des plus huppés se présenter devant lui.

Bill : Oui, c'est pour ? Demanda-t-il gentiment.
? : He bien, êtes vous Monsieur Kaulitz ?
Bill : Oui, c'est moi.
? : J'ai cette enveloppe pour vous, j'ai été prié de la vous remettre.
Bill : Euh ... Bien. Merci, je ... Je vais la prendre.
? : Bill !


Bill releva la tête et sourit en voyant Tom débouler dans leur allée.

Bill : Tomi !

Tom grimpa les quelques marches qui le séparaient de l'homme qu'il aimait aussi vite qu'il le pu, lui déposant ensuite un léger baiser sur les lèvres.

Tom : Qu'est-ce que tu fais dehors ?
Bill : He bien ce coursier est venu me donner cette enveloppe. C'est gentil de votre part, merci.
? : De rien Monsieur, une bonne journée.
Bill : A vous aussi, au revoir.


L'homme parti, Tom attrapa Bill par les hanches et le porta jusque dans le salon en claquant la porte d'un habile coup de pied. Le brun lâcha l'enveloppe dans l'entrée, l'oubliant pendant quelques heures alors qu'encore une fois, il se laissait happer par ces nouveaux plaisirs de la chair, qu'il venait tout juste de découvrir.

...

Quand Tom passa dans l'entrée, tard dans la soirée, pour récupérer son portable qu'il avait délaissé sur la petite commode, ses yeux furent attirés par une longue enveloppe bordeaux gisant au sol. Il la ramassa et en arrivant dans la chambre, la posa sur la table de nuit de Bill qui venait tout juste de s'endormir. Il sourit, éteignit son portable et se glissa dans les draps, embrassant la nuque du brun en l'attirant tout contre lui.

...

« Bill,
Cette lettre pour te dire à quel point tu me manques et à quel point j'ai envie de te voir. La maison est vide sans toi et j'ai dû acheter un chien pour y remédier, j'aimerais tant que tu le vois ...
J'ai une proposition professionnelle sérieuse à te faire. Passe donc au café universitaire samedi à 1Oh pour que nous en parlions. Cela me rendrait très heureux que tu acceptes.

Bien à toi,
Thomas »

Bill replia la lettre et soupira doucement.
Quand est-ce que Thomas allait enfin les laisser tranquille ? Il aurait dû comprendre il y a bien longtemps que plus jamais ça ne pourrait marcher entre eux et qu'il était grand temps qu'il le laisse refaire sa vie, mais apparemment, il n'avait pas encore compris ...

Dans son dos, Tom soupira aussi en resserrant un peu plus le frêle corps de Bill contre le sien, caressant son ventre plat de ses longs doigts.

Bill : Il n'a toujours pas compris ...

Tom se détacha de lui sans un mot et mit du lait à chauffer. Bizarrement, ce début de mois de juin était des plus pluvieux et plutôt frais.

Tom : Qu'est-ce que tu vas faire ?
Bill : He bien je vais aller au café universitaire samedi pour lui dire que je refuse son offre. Je ne peux pas travailler pour lui, ce serait ... malsain ...


Tom sourit tout en sortant le chocolat en poudre d'un des placards.

Tom : Toi et moi avons les mêmes idées sur ce type.

Bill sourit et lui tapa gentiment le bras avant de venir se blottir contre son flanc, délaissant la lettre sur un coin du plan de travail. Un petit silence s'installa alors qu'ils se câlinaient tendrement.

Bill : Tu penses qu'il arrêtera un jour ?
Tom : Je l'espère sincèrement, mais je doute de la proximité de ce jour ...


Un souffle fit voleter les longs cheveux ébène et deux bouches se retrouvèrent.

Bill : Il finira bien par nous laisser tranquille.
Tom : Ca arrivera bien un jour ou l'autre, oui ...
Dit-il en soupirant longuement, plongeant ses yeux dans ceux de Bill.

Ses iris étaient caramel grâce aux quelques reflets du soleil et Tom sourit un peu avant de l'embrasser à nouveau.

Bill : Tomi ...
Tom : Oui ?
Bill : Est-ce que ... tu me présenterais ta mère si je te le demandais ?


Le tressé hésita quelques secondes avant de hocher de la tête une fois, brièvement.

Bill : J'ai envie de rencontrer ta mère Tom, c'est important pour moi ... Souffla-t-il sur un ton de confidence.

Tom lui caressa les joues alors que Bill encadrait ses hanches de ses bras.

Tom : Si tu y tiens tant, je vais voir ce que je peux faire pour ça.
Bill : Merci Tomi.


Ils s'embrassèrent encore une fois et alors que le lait commençait à bouillir doucement dans la casserole, la lettre fut oubliée pendant quelques secondes, quelques minutes, quelques heures sur le coin d'un plan de travail.

Ecriture : 29 Décembre 2oo9
Publication : o7 Janvier 2O1O


*♥*♥*♥*
By Envy*
*♥*♥*♥*

...

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.234.65.78) if someone makes a complaint.

Comments :

  • OS-by-Pops

    14/01/2010

    J'aime toujours autant cette fiction.
    J'ai hâte de lire la suite et fin :)

    Xoxo.

    Pops.

  • tiroirs-a-pensees

    09/01/2010

    Pour ce qui est de l'histoire principale, Bill et Tom ne semblent pas pouvoir vivre une vie sans obstacle. Bill est préoccupé par Thomas qui n'a de cesse de le harceler. Cependant, Bill semble bien décider à ne pas quitter Tom d'une semelle et pourtant, Thomas tente tout ce qui est possible et imaginable pour se l'approprier à nouveau.

  • tiroirs-a-pensees

    09/01/2010

    J'ai beaucoup aimé ton histoire "Moon Kiss". La fin est très surprenante mais très jolie. Elle est un mélange de calme opposé à la tempête qui règne, de fantastique avec l'action de la Lune sur Bill et de mystérieux avec ce qu'il se passe et qui semble complètement irréel.

  • Tentation-Craintive

    09/01/2010

    Hallo !

    J'adore ce chapitre, et je pense que le rendez vous est loin d'être anodin.
    J'ai hâte de lire la suite ^^'

    Bisous
    Cassouille

  • ele-pinkiu

    09/01/2010

    mais je prefere voir bill et tom ensemble ^^

  • ele-pinkiu

    09/01/2010

    ^^ Il vont trop bien enseemle mais bon pov thomas comme meme

  • After-the-nothingness

    08/01/2010

    J'ai découvert ta fiction hier soir, et je dois dire que j'aime vraiment beaucoup.
    L'histoire est original & tu écrit vraiment bien.
    Est-ce que tu pourrais me prévenir pour la suite ?

    Bonne continuation =D

  • du-bist-verloren

    07/01/2010

    Ils sont trop mignon les deux là !!

  • du-bist-verloren

    07/01/2010

    Putain, il les lachera jamais Thomas ?!

  • delirs-amies-envies-rock

    07/01/2010

    super chapitre

Report abuse