......***** Degré Trente............

Chapitre 3O :

Ses longs cheveux bruns volaient au gré de la légère brise qui l'accompagnait vers le café universitaire. En à peine trois jours, le temps avait bien changé et l'été s'était enfin déclaré. Le soleil brillait haut dans le ciel et quand il s'humecta distraitement les lèvres, il sentit encore ce petit vent caresser sa peau humide.

Bien vite, peut-être même trop, il se retrouva devant la porte du petit café et souffla une bonne fois avant d'entrée. Si c'était sa dernière chance de le faire arrêter, il ne la laisserai sûrement pas filer.

? : Oh tiens, bonjour Bill !
Bill : Bonjour Tania. Tu vas bien ?
Tania : Assez et toi.
Bill : Ca va, ça va ...


Il laissa son amie retourner derrière le bar et balaya la salle des yeux, repérant rapidement la longue silhouette munie de fines dreads blondes qu'il cherchait. Il s'approcha de Thomas après avoir commandé un jus de fruit et s'installa en face de lui. Le visage du blond semblait plus âgé et ses traits tirés, il avait l'air exténué, mais Bill ne dit rien à propos de ça.

Bill : Bonjour.
Thomas : Bonjour.


Le jus de fruit fut déposé devant lui et Bill sortit son portefeuille pour payer.

Thomas : Laisse, c'est pour moi.

L'androgyne le fixa quelques secondes avant de secouer la tête et de sortir quelques pièces.

Bill : Je ne préfère pas.

Il les tendit à Tania, elle lui rendit la monnaie avant de repartir, les laissant seuls.

Thomas : Ca faisait longtemps.
Bill : Oui, ça faisait déjà un moment.


Thomas le fixait sans gêne, ce qui mettait Bill assez mal à l'aise, il toussota et évita son regard pendant quelques secondes avant de froncer les sourcils. Il n'avait pas le temps d'attendre que Thomas se décide enfin à parler.

Bill : Alors, Commença-t-il. pourquoi m'as-tu fait venir ?

Sa voix était des plus calmes et il but lentement une gorgée de son verre tout en clignant des yeux vers le dreadeux assis en face de lui.

Thomas : Comme je l'ai dit dans la lettre, j'ai une proposition à te faire.
Bill : Je t'écoute.
Dit-il d'un ton encore étonnement calme.
Thomas : Je voudrais te faire Ambassadeur chez Pelham pendant deux ans. Tu porterais les bijoux, voyagerais un peu et gagnerais pas mal d'argent. Qu'en dis-tu ?

Bill sourit et secoua faiblement la tête.

Bill : Thomas, tu n'as pas compris n'est-ce pas ? Je ne peux pas travailler pour toi. Je ...
Thomas : Et pourquoi ça ?
L'interrompit le dreadeux avant de boire une gorgée de son café que Bill savait bien noir et sans sucre.
Bill : Ce serait mauvais pour ma relation avec Tom, donc je me sens honoré que tu aies pensé à moi, mais je refuse.

Un autre silence s'en suivit. Bill regarda par la baie vitrée tout en buvant encore un peu de liquide frais.

Thomas : Si ce n'est que ça, tu n'as qu'à le laisser tomber et revenir à la maison. S'il t'empêche de faire ce que tu veux, c'est qu'il n'est pas le bon pour toi. Je suis le bon pour toi.

Bill secoua un peu la tête.

Bill : Non Thomas, il est le bon, je le sais. Je sais que c'est lui, je n'aurais plus jamais qui que ce soit d'autre. Et ce n'est pas lui qui m'empêche de travailler pour toi, c'est moi et moi seul qui estime que ce serait mauvais, et pour moi, et pour ma vie de couple. Alors je te le redis encore une fois ; je refuse ta proposition.

Un très long silence s'en suivit et Bill commença à refermer sa veste qu'il avait à peine ouverte en entrant.

Thomas : Qu'est-ce que je dois faire ?
Bill : Pardon ?
Thomas : Qu'est-ce que je dois faire pour que tu reviennes ? Dis-le-moi, je ... Je ferais n'importe quoi Bill, n'importe quoi pour toi ...


Le brun se redressa un peu sur sa chaise, surpris par tant de désespoir.

Bill : Thomas, non, tu ... Tu ne peux rien faire à part tirer un trait sur ta vie avec moi. Il est largement temps que tu passes à autre chose maintenant. Cette fois-ci, j'ai pris un peu de temps pour toi, mais ce sera sûrement la dernière fois. Mes examens approchent et ça m'étonnerait beaucoup que l'on se revoie, je ...

Il baissa les yeux et souffla doucement, marquant une petite pause.

Bill : Je suis venu pour mettre les points sur les i Thomas. Je veux que tu nous laisses tranquilles, Tom et moi. Je veux que tu refasses ta vie avec quelqu'un d'autre et que tu arrêtes de m'envoyer des fleurs et des bijoux, je ... Tu les recevras à chaque fois en retour. Je ne veux plus que tu me fasses de cadeaux ou que tu m'invites où que ce soit, que tu m'envoies des lettres et des vêtements de créateurs. Tout ça, tu dois le faire pour la nouvelle personne qui va partager ta vie, trouve-toi quelqu'un de bien. C'est tout ce que je peux te dire.

Le dreadeux baissa les yeux et resta silencieux pendant quelques secondes, Bill souffla doucement en lui lança un regard compatissant.

Bill : Il faut que tu arrêtes, c'est mauvais pour toi de rester accrocher à moi comme ça.
Thomas : Pourquoi est-ce que tu me fais ça Bill ?
Geignit-il et le brun eu peur qu'il ne se mette à pleurer.
Bill : Je ... Je ne t'aime pas Thomas ... Pas comme j'aime Tom, alors je ne peux pas rester avec toi et faire semblant encore pendant des mois et des années.
Thomas : Mais Bill, on était si bien ensemble avant qu'il ne revienne ! Tu te souviens ? Dis-moi que tu te souviens ...


Ses yeux brillaient quand il attrapa les mains de Bill qui reposaient sur la petite table de café. Bill sourit un peu, l'angoisse s'emparant de lui. Est-ce que Thomas allait lui faire une scène ?

Bill : Oui, bien sûr que je me souviens. Mais j'ai été très malheureux quand tu as commencé à t'éloigner de moi. Et Tom est revenu à ce moment-là, au moment où tu m'as complètement délaissé, alors je n'ai pas pu Thomas. Je n'ai juste pas pu attendre que tu redeviennes aussi aimant qu'avant, aussi attentionné qu'avant, aussi prévenant et chaleureux. Tu es parti, il est venu, je suis parti avec lui. C'est tout.

Bill ne voulait pas être aussi dur, mais il savait que s'il ne se faisait pas un peu plus ferme, Thomas allait encore continuer à geindre très longuement. Il retira délicatement ses mains des siennes et attrapa son sac à ses pieds. Il baissa les yeux sur la tasse de café à présent vide avant de les relever vers le visage de Thomas et de lui offrir un maigre sourire.

Bill : Rentre chez toi Thomas, tu as l'air fatigué. Tu devrais aller dormir un peu ...

Le c½ur du dreadeux se serra.
Bill n'était plus avec lui, et pourtant, il se souciait de sa santé.
Non, Bill n'était vraiment pas une mauvaise personne, il était juste ... amoureux d'un autre ...
Thomas lui rendit un petit sourire et hocha de la tête.

Thomas : Oui,c'est sûrement ce que je vais faire ... Répondit-il doucement.

Bill lui tendit une main que le blond s'empressa de serrer.

Bill : Bonne route ... Souffla-t-il en le regardant droit dans les yeux.

Thomas ferma les yeux brièvement, puis les rouvrit et fixa lui aussi le brun.

Thomas : Bonne route à toi aussi.

Leurs mains se lâchèrent et Bill quitta le café, laissant la lourde porte en bois claquer derrière lui. Il s'arrêta un peu plus loin sur le trottoir et posa une main sur son c½ur. Il lui faisait mal. L'androgyne leva les yeux et héla un taxi.

Bill : Au 48 Cooperstown Street à Sunshine. Dit-il en prenant place sur la banquette arrière.

L'homme hocha de la tête et mit le compteur en route, les yeux de Bill se perdirent dans le vague. Il avait besoin de se ressourcer un peu, mais il avait surtout besoin des si bons conseils de la seule femme de sa vie ...

Ecriture : 3O Décembre 2oo9
Publication : 14 Janvier 2O1O


*♥*♥*♥*
By Envy*
*♥*♥*♥*

...

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.92.170.149) if someone makes a complaint.

Comments :

  • xDer-Austausch

    07/10/2010

    en espérant que ce Thomas degage enfin :)

  • nirvana-angelTH83

    21/01/2010

    finallement il me fais un peu de peine ce thomas
    mais j'espère qu'il vas comprendre cette fois
    kissoux
    Scratounette

  • tiroirs-a-pensees

    19/01/2010

    Bill est vraiment une personne formidable... Bien qu'il soit ferme et se tienne loin de Thomas, il se cesse pourtant pas de s'inquiéter de sa santé. Et pourtant, on sait à quel point Bill tient à s'éloigner le plus possible de l'aura de Thomas, pour éviter et de redonner de l'espoir à Thomas et de trop se rapprocher de lui.

  • du-bist-verloren

    17/01/2010

    Bill est resté bien calme,
    j'espère que cette fois-ci, thomas aura compris et qu'il les laissera enfin tranquille

  • Tentation-Craintive

    16/01/2010

    Hallo !

    J'adore cette suite ^^
    Bill à pris la bonne décision mais j'ai l'impression que Thomas ne va pas laisser tomber comme sa.

    Bisous
    Cassouille

  • ele-pinkiu

    14/01/2010

    Je suis compatissante pour thomas mais d'un coter il est chiant sérieux !!

  • Guess-MiniFic-YaOi

    14/01/2010

    Halala, ça a déjà comme un parfum de fin =') !

    Küss.

  • Unangexficxth

    14/01/2010

    Oh j'espère que Thomas aura compris ^^

    Sinon que dire? Bill a été vraiment correct avec Thomas, sans problème ni rien.

    Il va donc voir sa maman pour un peu de conseils et de réassurance.

    Seulement ma question est qu'a t-il au cœur?

  • delirs-amies-envies-rock

    14/01/2010

    super chapitre

  • delirs-amies-envies-rock

    14/01/2010

    espérons qu'il v faire ce que Bill a dit

Report abuse