......***** Degré Trente-cinq............

Chapitre 35 :

L'aéroport était énorme et très lumineux. Tom et Bill marchaient côte à côte, le tressé traînant leur valise derrière lui d'une main, tenant celle de Bill de l'autre. L'androgyne se racla la gorge, baissa les yeux au sol en se mordant la lèvre, Tom serra sa main dans la sienne et Bill lui jeta un regard de biais.

Tom : Ca va bien se passer Billy, je suis là.

Bill hocha de la tête, mais resta silencieux jusqu'au passage de la porte de sécurité. Ses yeux balayèrent le grand hall et son regard tomba dans celui d'un petit blond légèrement potelé qui n'hésita pas à lui faire de grands signes de la main pour être sûr qu'il l'ai bien vu. Un sourire heureux s'empara des lèvres de Bill et quand son regard tomba dans celui de Tom, il sourit un peu plus avant de poser rapidement ses lèvres sur les siennes. Le tressé lui rendit son sourire et Bill rougit et baissa les yeux, ajustant la lanière de son sac sur son épaule. Ils avancèrent côte à côte vers Gustav.

Gustav : Bonjour.

Bill lui sourit avant de se baisser pour le prendre dans ses bras.

Bill : Bonjour Gustav. Dit-il doucement.

Le petit blond lui tapota amicalement le dos, puis l'androgyne se redressa et son regard brillant fit grandement plaisir à son correspondant.

Bill : Comment vas-tu ?
Gustav : Bien et toi ?
Bill : Je vais ... Je vais très bien.


Ils se lâchèrent et Bill recula ensuite pour se mettre à côté de Tom.

Bill : Et voilà Tom. Dit-il en regardant le profil du tressé d'un regard qui, aux yeux de Gustav, sembla bien plus qu'amoureux.

Tom sourit à Gustav et lâcha la valise pour lui serrer la main.

Tom : Enchanté.
Gustav : De même.


Bill les regarda faire avec soulagement, une sensation de chaleur s'installant dans son ventre. Si ses deux points de repères s'entendaient bien, tout irait pour le mieux.

Gustav : Allons-y, nous avons beaucoup de choses à faire aujourd'hui !

...

La journée passa à une vitesse folle, entre la visite à l'université ayant engagé Tom et l'entreprise où Bill allait travailler ainsi qu'une rapide visite du quartier de leur loft, ils eurent à peine le temps de s'arrêter pour manger. La fatigue du long vol se faisait ressentir, mais ni Bill ni Tom ne voulait s'arrêter pour dormir. Il n'était pas question de gaspiller une seule minute de leur première journée dans leur nouvelle ville.

Chauffeur de taxi : Nous y voilà.

Tom paya l'homme et descendit du véhicule avant de se retourner et d'aider Bill à en sortir. Ils allaient dormir dans un hôtel durant leur séjour, leur appartement n'étant pas encore emménagé.

Le chauffeur sortit leur valise du coffre et leur fit un signe de la tête avant de reprendre le volant, glissant à nouveau son véhicule dans le tumulte de la circulation berlinoise, s'éloignant rapidement des deux jeunes hommes.

Tom et Bill se sourirent et entrèrent dans l'hôtel. Le réceptionniste leur donna leur clé et leur souhaita un bon séjour et les deux amoureux ne s'attardèrent pas. Ils se rendirent dans leur chambre et la porte fut à peine fermée que Tom avait lâché la valise et prit le visage de l'androgyne en coupe, embrassant délicatement ses lèvres roses et pulpeuses. Bill s'accrocha à sa veste, que Tom n'avait même pas pris le temps de retiré, tout en lui rendant avidement son baiser. Quand leurs bouches se séparèrent, ils haletaient légèrement et Tom frotta son nez contre celui du noiraud.

Tom : Tu veux aller manger dehors ce soir ?

Bill hocha doucement de la tête avant de s'emparer à nouveau de ses lèvres, déposant de légers baisers avant de lécher délicatement son piercing, puis l'arrière de ses dents. Tom soupira de contentement et se laissa faire avec plaisir tout en faisant reculer l'androgyne vers une porte qui devait être la salle de bain.

Tom : Douche ? Proposa-t-il entre leurs bouches.
Bill : Oui ... Souffla-t-il, déjà perdu dans les sensations offertes.

Le tressé ouvrit la porte d'une main habile et embrassa à nouveau son homme tout en avançant dans la pièce, refermant la porte derrière eux. Bill eut comme la sensation que cette nuit, ils n'allaient pas beaucoup dormir ...

...

Les jours passèrent dans un calme et une harmonie des plus agréables. Quand ils n'étaient pas avec Gustav, Tom et Bill profitaient du beau temps pour aller se promener dans la capitale, ou alors, ils prenaient plaisir à visiter les grands points touristiques et culturels. Leur séjour touchait déjà à sa fin, ils devaient rentré à Ottowa pour finir de régler les derniers détails de leur déménagement. Ce que Bill n'avait pas prévu du tout arriva ce soir-là ...

Tous les deux venaient de monter dans un taxi, Tom venait de donner une adresse au chauffeur, une adresse totalement inconnue pour Bill, mais pas pour lui. Après une dizaine de minutes de trajet, le taxi s'arrêta devant une belle maison dans la banlieue de Berlin et Tom descendit, un petit sourire malicieux aux lèvres. Il paya le chauffeur et Bill attendit que le taxi s'éloigne pour pendre la main de Tom dans la sienne.

Bill : Où sommes-nous ?

Le tressé sourit un peu plus.

Tom : Si je te le disais, ce ne serait plus une surprise ...

Ils avancèrent et montèrent les quelques marches qui le séparaient de la porte. Tom les arrêta sous le porche et embrassa Bill du bout des lèvres.

Tom : Essaye de ne pas pleurer.

L'androgyne fronça les sourcils.

Bill : C-comment ça ? Pourquoi est-ce que je me mettrais à pleurer ?
Tom : Je te connais tu sais.
Dit-il en souriant un peu plus, appuyant sur la sonnette. Tu vas être tellement heureux que tu vas te mettre à pleurer.

Il le serra contre lui et lui embrassa la tempe avant que la porte ne s'ouvre.

? : Tom !

L'homme qui venait d'ouvrir la porte se rua sur Tom, le serrant dans ses bras en lui frottant affectueusement le dos.

? : Comment vas-tu ?
Tom : Bien. Je vais bien.


Ses yeux brillaient et son sourire était si éclatant qu'il perturba Bill. Qui était cet homme ?

? : Chéri, qui est-ce ?

Une petite dame blonde fit son apparition devant la porte d'entrée de la maison et quand son regard croisa celui de Bill, le jeune androgyne comprit. Et comme Tom l'avait prédit, il fondit en larmes. Tom rit doucement avant de le serrer contre lui, caressant ses cheveux alors que le noiraud s'accrochait à ses épaules avec force. Il sourit plus franchement encore.

Tom : Papa, Maman, je vous présente Bill.

Ecriture : o2 & o3 Mars 2O1O
Publication : o4 Mars 2O1O

J'espère que vous m'excuserez
pour la longueur de ce Chapitre,
mais je n'avais pas plus
d'éléments a y ajouter !
-xxx-
Envy*

*♥*♥*♥*
By Envy*
*♥*♥*♥*

...

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.91.16.95) if someone makes a complaint.

Comments :

  • xDer-Austausch

    07/10/2010

    trop chou

  • OS-by-Pops

    07/03/2010

    Trop chou ce chapitre *___*
    Ca m'rend triste de savoir que la fin approche de plus en plus.

    Merci de m'avoir prévenue.

    Xoxo.

    Pops.

  • Cheapi

    06/03/2010

    Wuaaah j'ai adoré. Superbe :D
    Très bon chapitre

  • Age-Of-Piracy

    06/03/2010

    Hallo.

    Désolé pour le retard.
    J'ai bien aimée ce chapitre, et je suis triste de déjà voir la fin de cette superbe fiction :)

    Bisous
    Cassouille

  • deydey503

    06/03/2010

    hon tout mignon *-* j'ai hâte de voir la suite=D

  • tomichou006

    05/03/2010

    j'ai adoré previen moi bizou

  • tomichou006

    05/03/2010

    Oh !!!!!! c'est mignion !!! *__________*

  • Guess-MiniFic-YaOi

    04/03/2010

    Ah ! Quelle plaisir de lire ce petit-là =D !
    Je commence à écrire l'Epilogue demain.
    Ca ne devrait pas tarder ^^ ...

    Küss.

  • delirs-amies-envies-rock

    04/03/2010

    super chapitre

  • delirs-amies-envies-rock

    04/03/2010

    ça pour une surprise !!

Report abuse