......***** Chapitre Deux...« C'était la dernière fois »......

...

Pour une mère, voir son enfant pleurer est le pire, mais dans le cas de Simone, il y avait définitivement quelque chose de pire : le corps de son enfant. Bill était autant abîmé à l'intérieur qu'à l'extérieur. Moralement, c'était le calvaire, un vrai désastre et physiquement, c'état la même chose si pas pire.

Elle avait toujours su que Bill avait un métabolisme rapide, qu'il était et resterait mince quoi qu'il advienne, mais là, il était maigre, décharné, littéralement bon à nourrir à la sonde et c'était cela qui fendait le c½ur de Simone. Son enfant, son bébé, son petit Bill avait besoin d'elle et ce, de toute urgence. Du haut de ses 24 ans, cet écrivain déjà réputé pour la qualité de ses romans et nouvelles n'avait pas eu une vie simple.

À l'âge de quatre ans, son père quitta la maison et Simone refusa obstinément d'avouer à Bill pourquoi jusqu'à ce qu'il soit majeur ; il l'avait quitté pour une danseuse de flamenco travaillant dans un cirque de passage. Il était parti avec elle et plus personne ne l'avait jamais revu. Ensuite, quand il eut six ans, sa mère rencontra Gordon, l'homme qui fit office de figure paternelle encore jusqu'à maintenant. Il était son pilier, son support, son modèle tout comme l'était sa mère et il était sûrement la seule bonne chose qui lui soit arrivé dans toute sa vie. Quand il eut douze ans, sa mère eut un cancer du sein. Elle se battit et le vaincu, mais il ne cessera de revenir jusqu'aux seize ans de Bill, l'année où elle subit une ablation totale du sein infecté. Quand il eut 18 ans, il publia son premier roman qui fut un franc succès, c'est ainsi qu'il partit s'installer à Berlin, signa un contrat avec son actuelle maison d'édition et rencontrant Elsa, son assistante personnelle qui devint aussi une grande amie. C'est aussi comme cela qu'il rencontra Anis et malheureusement, qu'il le rencontra lui.

Mais c'était du passé, il ne devait pas y penser. Bill se retourna dans son lit, le lit de son adolescence, rien ne changerait jamais dans cette maison et la pensée le fit sourire. Les oiseaux chantaient gaiement de l'autre côté de la fenêtre et Bill se leva avant d'aller ouvrir les rideaux, se faisant assaillir par un soleil radieux. C'était le début du printemps, mais aussi un nouveau printemps de sa vie. Il sourit et ouvrit la fenêtre pour aérer la chambre avant d'attraper quelques affaires et de filer dans la salle de bain. Il prit une douce et se maquilla légèrement avant de descendre l'escalier menant au rez-de-chaussée, trouvant sa mère et Gordon en train de déjeuner dans la cuisine.

« Bonjour. » Dit-il doucement en finissant d'attacher ses cheveux.

Sa mère tourna la tête vers lui et lui fit un petit sourire alors que Gordon se levait pour le prendre dans ses bras.

« Bonjour Billy. »
« Bonjour Papa. »
Chuchota-t-il en posant sa joue abîmée contre le torse musclé de celui qu'il considérait comme son père.

Ce matin-là, alors que Bill dormait, Simone et Gordon avaient bien discuté et la première avait eu le temps d'exposer la situation à son mari, le prévenant de l'état déplorable de leur fils. Gordon soupira dans les cheveux de Bill et les caressa ensuite, lui souriant quand leurs yeux se rencontrèrent.

« Tu m'as manqué. »
« Toi aussi. »


Quelques secondes en plus et ils se séparèrent, Bill alla dire bonjour à sa mère avant de s'asseoir avec eux à table, beurrant une tartine avant de l'amener à sa bouche, croquant avidement dedans. Simone écarquilla les yeux. Elle pensait que ce serait difficile de le faire recommencer à manger, mais non, Bill mangeait bien. Son visage s'assombrit, s'était cet homme qui l'avait détruit, il ne se laissait pas dépérir lui-même.

Elle sourit à son fils quand il leva le visage vers elle pour lui demander la confiture et elle la lui passa avec bonheur. Son Bébé était de retour à la maison.

« Alors Bill, comment avance ton dernier livre ? » Demanda gentiment Gordon.

La tartine pleine de confiture s'arrêta à mi-chemin entre l'assiette et la bouche.

« Je ... J'ai eu un peu de mal à écrire ces derniers temps. Il me manque encore un bon quart. Je vais avoir un nouveau délai pour rendre mon manuscrit, j'espère juste pourvoir m'y tenir cette fois ... »

Simone soupira discrètement devant la tête abattue de son fils unique avant de coller un sourire sur ses lèvres et de lui serrer doucement le bras.

« Prends ton temps. Ils peuvent bien attendre un peu non ? »

Bill sourit à sa mère et croqua dans sa tartine.

« Oui. »

...

Simone s'occupait du visage tuméfié de son fils, celui-ci étant assis sur un tabouret dans la salle de bain. Dans la petite ville, tous avaient entendu parler du retour de Bill, le fils de Gordon et Simone, alors cette dernière voulait bien soigner son Bébé, comme ça, quand il sortirait, il aurait un beau visage, même si ça allait prendre un peu de temps.

Après avoir nettoyé sa lèvre et appliqué de la crème sur sa joue, elle le laissa se maquiller pour masquer sa peau virant au noir taché de mauve et de jaune alors qu'elle attrapait sa liste de courses et qu'elle enfilait sa veste. Quand Bill descendit, il était emmitouflé dans un gros gilet et un jean serré malgré la chaleur. Simone soupira doucement, son fils et la mode, ça avait toujours été quelque chose ...

Il lui sourit et attrapa ses lunettes de soleil et sa besace avant de se diriger vers la porte. Simone l'observa faire. Les gens pourraient dire ce qu'il voulait, même dans cet état, il suffisait que Bill fasse un sourire pour retrouver toute sa beauté.

« Tu viens Maman ? »

Elle sursauta et un grand sourire s'étala sur ses lèvres pleines.

« Oui, j'arrive. »

...

Ils étaient au supermarché et Bill se baladait avec la liste en main entre les rayons pour trouver ce dont sa mère avait besoin alors que Simone discutait avec la caissière. C'était un peu comme un petit village, ici, tout le monde se connaissait.

« Qu'est-ce qu'il est devenu beau ! » Dit la femme.
« Oui. » Répondit Simone en regardant son fils attraper quelques paquets de macaronis. « Je suis contente qu'il soit revenu à la maison. »

La caissière -Louise- sourit.

« Je comprends, mais ... Simone, beaucoup de gens se posent la question ici. Est-ce que c'est vrai qu'il ... »

Louise hésita, se mordilla la lèvre, puis se lança.

« Est-ce que c'est vrai qu'il se faisait battre par l'homme avec qui il vivait ? »

Simone baissa la tête une seconde, puis la releva avec un étrange air dur sur le visage. Quand son regard croisa celui de Louise, un sourire triste prit place sur ses lèvres.

« Oui, c'est vrai. Il s'est enfui, c'est pour ça qu'il est ici, il a besoin de repos, d'attention saine et de calme pour se refaire une santé et finir son nouveau livre. »
« Oh, il est en train d'écrire un nouveau livre ! Quel courage ! Vous lui direz bien que j'ai adoré « Avant Le Levé Du Jour », un vrai chef d'½uvre ! »


Simone sourit.

« Ne vous inquiétez pas, je lui transmettrai le message. »

Les deux femmes se sourirent avant de tourner subitement la tête quand un petit cri se fit entendre dans le fond du magasin.

...

Alors que sa mère discutait avec la caissière qui l'avait vu grandir, Bill finissait les courses, ajoutant le nécessaire dans le petit panier qu'il portait au creux du coude. Il posa précautionneusement une boîte de douze ½ufs dans le panier avant de passer au rayon frais pour prendre du lait et du beurre. Il posa le panier au sol et sortit deux bouteilles de lait du rayon, les posant elles aussi dans le panier. Il allait attraper une barquette de beurre quand il entendit quelqu'un dire son nom. Il se retourna rapidement et qu'elle ne fut pas sa surprise de voir ...

« TOM ! »

Deux énormes sourires prirent place sur leurs visages et Bill se jeta littéralement sur l'autre homme, se laissant serrer dans une étreinte chaude et réconfortante, une étreinte familière. Là aussi, il se sentait comme à la maison.

« Bill, ça faisait longtemps ... »
« Oui, c'est vrai ... »


Son visage abîmé s'était caché dans le cou de celui avec lequel il était pratiquement né. Il avait fait ses premiers pas à l'école avec lui, il l'avait aidé pendant ses débuts dans l'écriture et lui avait montré ce qu'était l'amitié, la vraie. C'était Tom Trümper, celui que jamais il ne pourrait oublier. Il passa se doigts contre son crâne, entre les rangés de tresses sombres.

« Wouah, tu as ... Tu as enlevé tes dreads ! »
« Oui ! »
Rit Tom. « Il fallait bien que ça arrive un jour ou l'autre ... »

Ils se regardèrent droit dans les yeux, toujours l'un dans les bras de l'autre.

« Toooooommm ! »

Bill jeta un regard pardessus l'épaule de son ami d'enfance en se hissant sur la pointe des pieds, s'attendant à voir arriver une jeune femme, sûrement la fiancée, peut-être même bien la femme de Tom. La pensée lui fit comme un pincement au c½ur, alors Tom avait trouvé quelqu'un ...
Seulement, quand une petite tête blonde émergea d'un rayon en courant vers eux, un grand sourire aux lèvres, l'étonnement fut clairement visible sur ses traits. Tom se tourna légèrement, lâchant Bill pour se pencher et attrapé le petit bout.

« Tonton Tom, je veux des biscuits. »
« Attends une seconde Emma, dis bonjour d'abord. »
« Bonjour ! »
S'exclama-t-elle avec un grand sourire.
« C'est Bill. » Expliqua le tressé. « C'est un très bon ami de Tonton Tom. »
« Bonjour Bill ! »


Elle tendit les bras vers lui et Tom lui mit Emma dans les bras avec un regard attendri.

« Je suis Emma, et là, c'est Tonton Tom. »

Bill se mit à rire, exposant ses belles dents blanches alors que la petite fille glissait ses doigts dans ses cheveux.

« Regarde Tonton Tom, regarde comme Bill il a des beaux cheveux ... »

La fillette glissait ses petits doigts entre ses mèches, un regard émerveillé et malicieux courant ensuite le long du visage de l'androgyne.

« Oh. Tu t'es fait mal ? » Dit-elle en pointant sa lèvre du doigt.

La rire de Bill s'estompa immédiatement et il lui sourit faiblement.

« Oui. »
« Comment est-ce que tu as fait ? »
« Oh, c'est rien, je ... euh ... »
« Emma ! Arrête un peu ! Cette gamine est aussi curieuse que sa mère ! »
« C'est rien tu sais. »
« Allez viens. »
« Non, je reste chez Bill ! »
S'exclama-t-elle en entourant son cou de ses petits bras. « Ils sentent trop bon ses cheveux. »

Bill sourit et la serra contre lui avant de s'approcher un peu de Tom.

« Je ... Je suis content de te voir tu sais. »

Tom sourit et lui déposa un baiser dans les cheveux, inhalant l'odeur de noix de coco et de vanille.

« Moi aussi ... » Souffla-t-il.

Ecriture : 1O & 11 Janvier 2O1O
Publication : o2 Avril 2O1O


*♥*♥*♥*
By Envy*
*♥*♥*♥*

...

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.92.170.149) if someone makes a complaint.

Comments :

  • 0x-dark-Night-x0

    19/07/2010

    han j'suis contente c'est pas Tom x) eh ben c'est chou avec Emma =)

  • bleibtxmitxmir

    05/04/2010

    Coucou
    J'adore trop
    Magnifique
    Je peut être prévenue
    Merci
    Bisous
    Cam

  • OS-by-Pops

    03/04/2010

    Enfin, Tom arrive x)
    J'aime toujours autant. J'ai hâte de voir comment tu vas faire évoluer les choses entre eux...

    Xoxo.

    Pops.

  • just-you-and-me483

    02/04/2010

    *-* gott j'aime *-*
    Tu sais à un moment j'ai vraiment cru que c'était Tom qui battait Bill...
    Je me demandais déjà comment tout ça allait tourner...
    Alors qu'au départ j'étais persuadée que ce n'était pas Tom...
    Comme quoi tu me fais vite douter ^^
    Mais là ...mmmmh j'aime cette petite rencontre imprévue *-*
    Et j'ai hate d'en savoir plus quand à la façon dont il se sont quittés la dernière fois...
    ça à l'air de faire longtemps qu'il ne se sont plus vu ;)
    Bref j'attends la suite impatiemment =D
    Bisouuuus <3

  • search-smile

    02/04/2010

    Oh elle est trop mimi Emma =D
    C'est pas grave,un jour ou deux de retard,tu subira juste une ou deux tortures. :D
    Biyoux. Préviens moi de la suite stp. :D

  • Possession-M-preg

    02/04/2010

    *o*
    Tom a l'air adorable.
    Je me demande comment vont évoluer les choses.
    Très bon chapitre :)

    Bisous
    Cassouille

  • delirs-amies-envies-rock

    02/04/2010

    super chapitre

  • delirs-amies-envies-rock

    02/04/2010

    il va enfin être tranquile ?

  • delirs-amies-envies-rock

    02/04/2010

    oh oh ooooh !! =D

  • tomichou006

    02/04/2010

    previen moi bizou

Report abuse