......***** Chapitre o2...« Vivre avec Les Loups »......

...

Vivre avec Les Loups a été pour moi, comme pour Guess', une MiniFiction très dur à écrire.
J'espère donc que vous serez compréhensives si vous repérez
des incohérences dans les textes à paraître ...

...

Quand Bill se réveilla, le soleil était haut dans le ciel et il avait terriblement chaud, cependant, il se serra un peu plus encore contre le corps collé au sien et respira profondément pendant quelques minutes avant d'ouvrir doucement les yeux, un gémissement de douleur franchissant la barrière de ses lèvres alors que la lumière agressait ses yeux sans pitié. Et soudain, il n'y eu presque plus de lumière au-dessus de lui. Il ouvrit lentement les yeux à nouveau, clignant plusieurs fois des paupières avant de refermer ses poings dans le pelage blond foncé en face de lui, calmant son c½ur apeuré par un réveil si brutal. Il referma les yeux alors qu'un souffle chaud parcourait son cou, puis sa joue et son front avant qu'une langue rugueuse ne vienne lui lécher la peau. Bill gémit faiblement tout en tendant son visage vers la caresse. Le grand loup souffla tout contre sa peau avant de frotter son nez humide contre lui, comme pour l'aider à se réveiller doucement.

Bill caressa longuement les longs poils ornant le cou massif de l'animal avant de bailler et de s'étirer, puis de s'asseoir, toujours tout proche du loup. La bête s'étendit sur le flanc après une petite léchouille sur sa joue et Bill sourit, se sentant plus entouré que jamais auparavant. Il se pencha et s'empara d'une mamelle, prenant soin de ne pas téter la même que la veille. Cela dura quelques minutes pendant lesquelles Bill se sentit des plus apaisés et quand il fut sur le point de s'endormir à nouveau, le loup le repoussa doucement et s'assura à nouveau qu'il n'avait pas de lait autour de la bouche avant de se lever et de s'étirer de tout son long. Bill le regarda faire, émerveillé par les muscles énormes roulant sous la peau et les poils.

Une fois qu'il eut fini, le loup se mit à marcher lentement, en cercle autour de Bill, reniflant le sol avec attention, puis quand une odeur sembla le satisfaire, il se tourna rapidement vers Bill, clignant des yeux une fois avant de se placer juste devant lui, s'inclinant jusqu'à ce que son dos soit à une hauteur raisonnable. L'androgyne le questionna du regard et la bête grogna en lui indiquant son dos d'un léger mouvement de tête.

Bill hésita une seconde, rien qu'une, avant de grimper difficilement sur le dos de l'animal qui se redressa lentement après ça, s'assurant que Bill soit bien installé avant de commencer à marcher dans la direction opposée à la ville. Puis il se mit à trottiner et quand finalement, il se mit à courir, Bill profita du vent parcourant sa peau et ses cheveux autant qu'il le pouvait alors que sous lui, le loup s'efforçait de garder un rythme constant pour ne pas déséquilibrer l'humain perché sur son dos.

Après ce que Bill estima être une heure de course à travers la forêt dense, il pu voir se profiler au loin une énorme clairière et quand le loup souffla fortement, l'androgyne comprit que c'est là qu'il l'emmenait. Ils atteignirent ladite clairière quelques dizaines de minutes plus tard et rapidement, le loup s'inclina à nouveau pour laisser descendre le jeune garçon. Bill passa une jambe pardessus la tête de l'animal avant de se laisser glisser doucement tout contre l'épaule, puis la patte massive. Le loup respira lourdement quelques fois avant de se redresser et de grogner fortement, jappant, puis il sembla aboyer ensuite. Aussitôt, presque une trentaine de loups apparurent dans l'espace de la clairière et Bill écarquilla les yeux, se collant entièrement au loup qui l'avait emmené ici alors que les autres s'approchèrent curieusement de lui, certains silencieusement, d'autres en grognant. Les sourcils de Bill se froncèrent un peu plus, puis il sursauta quand un museau humide et froid se posa sur son mollet nu, Bill baissa les yeux et croisa le regard humide d'un petit bébé loup assis à ses pieds. Le louveteau frotta doucement ses joues contre la peau de Bill avant de se glisser à côté de lui, allant gémir de contentement contre le poil doux de ... sa mère ?!

Bill releva la tête et regarda les deux animaux se papouiller affectueusement et il sourit, complètement inconscient de l'agitation qui prenait place autour de lui. Les autres loups s'écartèrent prestement alors qu'un énorme loup noir approchait. Il avait de grands yeux aussi sombres que son pelage et Bill se serra un peu plus contre la louve blonde, le petit aussi semblait effrayé et il se serra contre sa mère en cachant sa petite tête derrière une de ses pattes. La louve se tourna vers Bill alors le loup noir approchait plus près, ses yeux ne quittant plus Bill à présent.

Le regard de l'androgyne filait entre la louve l'ayant nourri et amené ici, entre les siens, et le loup, visiblement le mâle dominant, tellement plus gros que les autres et qui était à présent à à peine deux mètres d'eux. La louve blonde l'attrapa par la tunique et le tira vers l'avant, le faisant tomber à genoux au sol et Bill recula subitement vers la louve, se blottissant contre elle alors que de petites larmes coulaient le long de ses joues et que de petits gémissements terrifiés s'échappaient de ses lèvres. La mère loup le câlina tendrement avant de le repousser lentement vers le dominant du clan, le lui présentant à genoux, assis sur ses talons. Bill baissa automatiquement la tête, se soumettant silencieusement à l'inspection. Le loup s'assit devant lui d'un geste lent avant de baisser la tête et de souffler dans sa nuque, dégageant, comme la louve l'avait fait la veille, ses longs cheveux sombres. Le nez humide et rugueux frotta sa peau avec insistance et les larmes ne purent cesser de couler, et son corps trembla longuement, même une fois que le contact fut rompu.

Il se redressa doucement, essuyant ses joues et ses yeux d'un revers de main, mais il ne se releva pas, incapable de relever les yeux vers l'immense loup en face de lui. Et quand une énorme gueule apparu dans son champ de vision, puis qu'elle se referma autour de son ventre, il hurla, tout bonnement terrifié. Mais le loup relâcha très légèrement sa prise et grogna très doucement avant de resserrer délicatement le corps de Bill dans son énorme gueule, se relevant ensuite et se détournant du reste du clan d'un pas pressé. L'androgyne n'arrivait presque pas à respirer et ses mains étaient accrochées à l'énorme mâchoire du loup noir, ses doigts se mêlant aux poils mi-longs. Ils entrèrent dans une tanière profonde et éclairée par des torches et le loup le déposa dans le fond, sur des peaux de bêtes chaudes et confortables.

Bill se posait mille questions. Tout d'abord, qu'est-ce qu'il faisait là. Ensuite, pourquoi est-ce que cette louve l'avait recueilli et nourri pour ensuite le donner en offrande au chef de clan. Et comment était-ce possible que la tanière soit si bien fournie et éclairée. Comment était-ce possible ?!
Bill n'eut pas le temps d'y penser plus qu'il sentit un corps chaud s'étendre derrière le sien, une énorme patte passa pardessus lui et en une seconde, tout son dos fut chaud et confortablement installé et quand une tête et un cou massif vinrent envelopper le haut de son corps, il se roula en boule et laissa le loup l'envelopper dans une étreinte réconfortante. Bill cessa de remuer et la chaleur finit par l'endormir, ses yeux se fermant lentement alors que ses doigts s'enroulaient inconsciemment dans les poils sombres du loup couché derrière lui.

...

Il avait froid et il avait faim. Bill venait de se réveiller en plein milieu de la nuit, il faisait noir et malgré les peaux animales, il avait sérieusement froid. Le cauchemar qu'il venait de faire était totalement terrifiant, simplement horrible. Sa mère le rejetait, son père le frappait et les quelques amis qu'il avait se moquaient impitoyablement de lui, et en plus de ça, il se retrouvait seul dans une tanière à présent sombre et inconnue. Et il avait si faim ...

Un sanglot s'échappa de sa gorge, résonnant sur les murs en terre de la tanière alors que de grosses larmes coulaient le long de ses joues pâles. Des pas lourds et feutrés, une langue qui essuie ses larmes et un léger gémissement inquiet, Bill se mit à pleurer plus fort. Le loup sortit de la tanière en courant et revint à peine quelques secondes plus tard accompagné de la louve blonde et de son petit. Le louveteau se rua vers Bill, se couchant près de lui et plongeant son petit nez dans son cou en jappant doucement, comme pour rassurer le noiraud. Bill toussa fortement, s'étouffant presque dans ses larmes au moment où la louve se couchait près de lui, l'incitant à venir près d'elle et Bill traîna son corps vers la chaleur réconfortante qu'elle représentait, se blottissant contre elle en tremblotant. Comme la veille, la louve poussa doucement la tête du jeune garçon vers son ventre et Bill ferme ses yeux et téta sans plus attendre, avalant goulûment et aspirant autant de lait qu'il le pouvait en une gorgée.

Il resta collé à la louve aussi longtemps qu'elle le lui permit, tétant encore et encore jusqu'à ne plus pouvoir. La louve se releva lentement, puis baissa la tête, s'apprêtant à baisser la tête pour lécher doucement le visage de Bill, comme elle l'avait fait le matin même, mais le grand loup noir l'arrêta d'un grognement. L'androgyne tourna doucement la tête vers lui, le regard un peu vague du à la fatigue et au froid persistant. Lui n'avait pas d'énorme fourrure pour lui tenir chaud comme les loups qui l'entouraient.

Le louveteau plongea une dernière fois son nez dans le cou de Bill avant de reculer, rejoignant sa mère à la sortie de la tanière alors que le loup noir s'approchait déjà de Bill pour le pousser à retourner sur les peaux de bêtes, encore plus près du mur du fond. Ensuite, il se coucha à ses côtés et lécha doucement sa bouche et son menton, retirant les restes de lait et Bill se surprit à trouver cela agréable. Il avait la sensation, depuis hier déjà, d'être choyé et aimé, d'être important aux yeux d'au moins une personne. Il se rendormit un peu plus tard, quand le grand loup se coucha tout contre lui, l'isolant du vent frais venant de l'entrée de la tanière en collant entièrement son corps au sien. L'énorme tête noire se posa sur son épaule, réchauffant l'espace de son menton jusqu'à la moitié du haut de son bras et Bill se sentit extrêmement bien à cet instant. Il n'avait aucune envie de partir, mais il ne savait pas encore ce que la journée du lendemain lui réservait ...

Ecriture : 12 & 13 Février 2O1O
Publication : 12 Août 2O1O


*♥*♥*♥*
By Guess' ® & Envy*
*♥*♥*♥*

...

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.92.170.149) if someone makes a complaint.

Comments :

  • steph

    24/09/2010

    son aceptation parmi ce clan est superbement bien decrite
    on devine qu'il va y jouer un grand role
    vraiment tres beau chapitre

  • lapucedebill

    28/07/2010

    mais les loups sont vraiment gentil avec bill c est zarb sa

  • ele-pinkiu

    27/07/2010

    Je me suis mise a jour je trouve sa tout bonnement trop mignon!!! Je suis impatiente de lire la suite

  • Unangexficxth

    25/07/2010

    Oh...

    J'ai vraiment hâte de découvrir ce que la journée va lui réserver.

    Qui sont ces loups?

  • Billsaw

    23/07/2010

    Malgres tout bill a toujours peur le pauvre et c'est tres comprehensif, ils sont des loups quoi?
    Mais qui a allumé les torches
    hate de lire la suite

  • Billsaw

    23/07/2010

    J'adore beaucoup ce chapitre
    il est tres mignon
    les loups ont l'air d'adopter bill dans leurs coeurs
    premierement la louve, ensuite le louveteau, enfin le grang loup
    Bill est gaté par la famille loup
    il a de chance le petit billou

  • Billsaw

    23/07/2010

    j'ai deja ecrit un commentaire mais je pense que je ne l'aipas validé
    alors je vais le recrire ;)

  • Reves-Lugubres

    22/07/2010

    Ca se voit que c'est ma fiction "Loup" qui vous a inspiré !
    J'aime beaucoup =)

  • soso

    22/07/2010

    J'aime la suite !!
    C'est une histoire vraiment orginal et donc j'ai hate de lire la suite.
    Le loup qui a pris bill sous son aile a l'air possessif envers lui

  • nirvana-angelTH83

    22/07/2010

    Magnifique, j'adore!!!
    Etrange c'est vrai mais pationnant et terriblement intriguant
    Vraiment hâte de lire la suite

    kissoux
    Scratounette

Report abuse