......***** Chapitre o3...« Vivre avec Les Loups »......

...

Le lendemain à l'aube, Bill fut réveillé par un nez chaud et humide frottant ses joues et son front et c'est difficilement qu'il ouvrit les yeux, mais quand ce fut fait, il sourit doucement au loup se trouvant au-dessus de lui, caressant affectueusement le cou massif.

« Bonjour ... » Souffla-t-il et le loup noir sembla sourire avant de venir lui lécher la bouche et le menton.

Ils se câlinèrent gentiment pendant encore quelques minutes avant de se lever et de sortir de la tanière. Bill fut à peine dehors qu'il entendit des bruits de course, il tourna la tête et quelle ne fut pas sa surprise de tomber sur une meute de petits loups. L'androgyne sourit en reconnaissant le louveteau de la louve blonde, cependant, le chef de clan le fit reculer quand les petits arrivèrent près d'eux. Ils étaient presque dix à courir autour des jambes de Bill, se frottant contre lui et le faisant tomber assis au sol. Les louveteaux lui montèrent dessus pour jouer, léchant son visage et mordillant ses vêtements. Cependant, il ne fallut qu'un grognement sonore de la part du loup noir pour faire reculer tous les petits, oreilles plaquées contre leur tête et gueule au ras du sol. Bill leva les yeux, confus et à la fois impressionné par l'autorité non contestée qu'il exerçait sur les bébés.

« Je vais bien, je veux bien qu'ils viennent me dire bonjour. »

Le loup sembla hésiter, mais finit par lâcher un petit grognement, beaucoup moins sec et sérieux que le précédent et les petits approchèrent à nouveau Bill, lentement, comme pour ne pas attiser à nouveau la colère de l'adulte les surveillant de près. Au bout d'une bonne dizaine de minutes, la louve blonde foncée apparut et s'avança en trottinant vers les petits, se baissant sur Bill pour renifler ses cheveux et frotter affectueusement son énorme joue contre la sienne. Bill sourit et se laissa faire avec plaisir, mais quand son estomac gronda furieusement, il baissa les yeux en rougissant, se pinçant doucement les lèvres.

La louve le poussa à se lever et se dirigea vers une tanière plus petite que celle où Bill avait dormi la nuit dernière, et l'androgyne arriva directement à la conclusion qu'il s'agissait de la sienne. Il prit soin de se remémorer le chemin. La louve se coucha sur le flanc et Bill s'approcha instinctivement d'elle, tétant immédiatement en laissant s'échapper de sa gorge quelques petits bruits de satisfaction intense. La louve le laissa boire quelques minutes, puis elle finit par le repousser, cependant, Bill en voulait encore.

« Mais ... Je ... J'ai encore envie ... »

Elle secoua la tête, comme si elle avait compris ce qu'il venait de dire et Bill perçut à nouveau cet éclat d'intelligence dans son regard. Il baissa la tête et se pinça les lèvres en rougissant. N'était-elle pas déjà assez gentille de partager son lait, si précieux, entre lui et son petit loup ? Bill se sentit soudainement gêné et il se mordit l'intérieur des joues, comme pour se punir lui-même de son ingratitude. La louve le releva du bout du nez et le fit sortir de la tanière. À l'entrée de celle-ci, se tenait le loup noir, attendant sagement qu'il ai fini de se nourrir. Il se pencha et lui lécha affectueusement la bouche et le menton avant de se baisser, arquant son dos comme la louve l'avait fait la veille pour l'inciter à lui grimper dessus. Bill fit ce que l'on attendait de lui et une fois redressé, le loup s'assura qu'il était bien installé avant de se mettre à marcher vers la lisière de la forêt. Le voyage ne fut pas spécialement long, mais Bill fut réellement content de descendre du dos musclé, mais malgré tout inconfortable. Une petite source d'eau claire se trouvait devant eux et Bill vit le loup se coucher au bord de la rive en l'observant intensément, lui faisant un petit signe de tête pour l'inciter à aller dans l'eau. L'androgyne sourit et rougit fortement avant de commencer à se déshabiller lentement, se positionnant dos à la bête avant de laisser glisser ses vêtements au sol. Une fois nu, il glissa rapidement dans l'eau tiède, presque chaude à sa grande surprise. Il se laissa aller avec plaisir alors que le liquide entourait agréablement son corps nu et une fois sa tête revenue au-dessus de la surface, il ne bougea plus pendant quelques minutes, observant le soleil levant alors que le loup faisait de même.

Après ça, Bill entreprit de rincer également ses vêtements, les laissant sécher sur la rive, non loin du loup, alors que lui se prélassait dans l'eau, exposant son sexe au soleil levant alors qu'il se laissait flotter dans l'eau claire. Les minutes passèrent ainsi, dans le calme, mais quand Bill nagea paresseusement vers l'autre rive, le loup noir grogna fortement et Bill se retourna d'un coup, sourcils froncés et sens en alerte. La bête gratta rageusement le sol à l'aide d'une de ses énormes pattes et l'androgyne se dépêcha de revenir vers lui et de s'habiller prestement. Ses vêtements étaient encore humides, mais il les enfila malgré tout. Il pourrait les faire sécher devant la tanière par après.

Le loup noir grogna encore avant de hurler une bonne fois, fortement, avant de se baisser pour que Bill lui grimpe dessus, l'androgyne s'exécuta rapidement et agrippa les poils devant lui avec force alors que le loup noir se mettait à courir frénétiquement, déguerpissant en envoyant de la poussière et de la terre derrière lui. Il laissa Bill descendre au beau milieu de la clairière où se trouvaient les tanières de la meute tout en grognant férocement. Toute la meute se rassembla autour d'un Bill complètement pétrifié, mais que se passait-il bon sang ?! La louve blonde jappa dans sa direction et Bill rampa vers elle, se glissant tout contre son poil chaud et rassurant. Sens savoir pourquoi, l'androgyne eut une folle envie de pleurer, encore plus quand le grand loup noir lui lança un regard inquiet et que le petit louveteau blond vint se blottir tout contre lui alors que les grands loups autour d'eux grognaient férocement.

Le chef de meute les calma d'un jappement sec avant de s'approcher de Bill, lui léchant gentiment les joues pour effacer ses larmes avant de grogner quelque chose à la louve, qui attrapa Bill par la chemise avant de l'entraîner vers la tanière du loup noir. Trois autres loups, visiblement plus gros que les autres de la meute, mais pas aussi impressionnants que le loup noir, se postèrent devant l'entrée une fois qu'ils furent à l'intérieur. La louve poussa ses deux petits vers le mur du fond avant de se coucher sur le flanc, la seule chose qu'elle pouvait faire pour les distraire de ce qu'il allait se passer dehors était de les nourrir. Elle ne pouvait rien faire d'autre. Alors elle se coucha sur le flanc et les encouragea à venir téter.

Au fur et à mesure que les minutes passaient, les autres louveteaux de la meute furent amener dans la grande tanière et plusieurs autres louves entrèrent à leur tour, se couchant elles aussi sur le flanc pour laisser leurs petits téter eux aussi.

Dehors, la situation était tout autre. Les plus gros loups de la meute, une bonne quinzaine, tournaient en rond dans la clairière, vérifiant que les autres tanières soient toutes vides avant de se rassembler autour de leur chef, attendant les instructions avec sérieux. Les grognements s'enchaînèrent rapidement et quelques loups quittèrent silencieusement la meute pour commencer une ronde de protection dans la forêt, tournant en rond autour de la clairière pour protéger les leurs. Le mâle dominant laissa les loups se disperser avant d'avancer vers sa tanière, les trois loups à l'entrée le laissèrent passer et il entra dans le grand espace sombre, s'arrêtant à côté de chaque petit, posant son museau contre leur tête et soufflant doucement. Quand il arriva finalement près de la louve blonde et de Bill, il posa tout d'abord son nez humide contre celui du louveteau blond clair. Le petit lui lécha tendrement le nez et le loup noir souffla lourdement, lui rendant l'attention avant de forcer le petit à se recoucher. Ensuite, il attira Bill dans un coin un peu à l'écart et se coucha d'un geste lourd, presque difficile vu sa carrure et le peu d'espace restant dans l'abri. Bill l'observa quelques secondes, le laissant s'installer confortablement avant de se poser à genoux, assis sur ses talons, juste devant lui. Le loup baissa la tête et frotta doucement son visage contre le sien, ses longs poils sombres, caressant le visage du jeune homme et celui-ci ferma les yeux en amenant ses bras autour du cou de la bête, serrant légèrement.

« J'aimerais tellement comprendre ce qu'il se passe ... » Souffla-t-il. « Pourquoi cet affolement soudain et pourquoi est-ce que tu protèges les petits et les louves ... »

Le loup ne répondit bien sûr pas, mais il souffla lourdement dans le creux de l'épaule de Bill, le faisant agréablement frissonner. Ils restèrent ainsi un long moment, puis le loup attira Bill tout contre lui, l'incitant à s'étendre à ses côtés, Bill le fit sans broncher. C'est dur à expliquer, mais il a une confiance aveugle en eux. Il ne peut pas se résoudre à les abandonner, bizarrement, il sait qu'il fait partie des leurs. C'est ici qu'est sa place, avec la meute.

Tout reste calme jusqu'en milieu d'après-midi, à ce moment-là, un jappement qui, aux oreilles de Bill, sembla affolé se fit entendre et un grand loup brun, presque noir, entra en trombe dans la tanière, s'approchant aussi vite que possible du loup noir. Bill se redressa, mais resta étroitement serré dans la chaleur que le mâle noir avait créée pour lui. L'autre loup baissa les oreilles et la tête en signe de soumission, reprenant son souffle pendant à peine quelques secondes avant de grogner tout bas, comme s'il murmurait. Une fois sa tirade finie, le loup noir se leva brusquement, poussant Bill vers les peaux de bêtes où reposaient la louve blonde et son petit à l'aide de grands mouvements de têtes. Bill frotta une dernière fois son visage contre le sien avant d'aller se coucher tout contre la louve.

La bête noire grogna et la louve secoua doucement la tête dans sa direction, comme dans l'intention d'acquiescer, puis les deux plus gros mâles sortirent en toute hâte de la tanière.

...

La journée passa ainsi et tous les petits restèrent à l'intérieur. Étonnement, aucun d'eux ne se plaint et Bill fit de même, se reposant le plus possible et profitant du silence apaisant et de la chaleur qui lui semblait si familiale, vraiment appropriée.

C'est à la fin de la journée qu'il commença à s'inquiéter.
Une fois sa tétée finie, il se laissa retomber sur les peaux de bêtes et s'apprêtait à s'endormir quand la pensée traversa son esprit : pourquoi est-ce que le loup noir n'était pas encore revenu ? Et pourquoi est-ce qu'il était tellement fatigué ? Ses pensées tournoyèrent longuement dans son esprit avant que subitement, celui-ci ne s'apaise et que Bill ne sombre dans un sommeil calme et réparateur.

Ecriture : 17 Février 2O1O
Publication : 29 Juillet 2O1O


*♥*♥*♥*
By Guess' ® & Envy*
*♥*♥*♥*

...

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.158.208.189) if someone makes a complaint.

Comments :

  • steph

    24/09/2010

    chapitre tres tendre, doux avec les moments entre Bill et le loup dominant...
    on devine cependant la vie rude de la meute dasn l alerte..

    vraiment bien
    et cette confiance qu'a Bill en eux.....vraiment genial
    bravo

  • Unangexficxth

    11/08/2010

    J'ai comme l'impression qu'il se passe quelque chose...

    Mais j'avoue ne pas savoir quoi...

  • bleibtxmitxmir

    10/08/2010

    Coucou
    Oh punaise j'adore trop
    Je peut être prévenue merci
    Bisous
    Cam

  • Reves-Lugubres

    02/08/2010

    Quel suspens insoutenable !

  • Billsaw

    30/07/2010

    il se passe quelque chose chez les loups
    mais c'est quoi?
    j'espere trouver la reponse dans la prochaine suite que j'espere bientot

  • Billsaw

    30/07/2010

    tres bonne suite
    tres mysterieuse aussi
    le grand loup s'interesse beaucoup a bill et le traite tres agreablement

  • ele-pinkiu

    30/07/2010

    Oh jai vraiment hate de lire la suite tous ca est intriguant

  • nirvana-angelTH83

    29/07/2010

    Bouh c'est trop court je trouve ><

    on ne sais même pas où est parti le grand loup et pourquoi é_è
    , je pense que ça doit être une menace humaine mais ceci dis...

    Cette histoire est extraordinaire et pationnante, je trouve que certains comportements de Bill sont étranges mais je pense qu'on saura pourquoi par la suite et ce loup est tellement charismatique...

    Quand est-ce qu'on passe aux choses serieuse??? =P

    Du bon boulo =)

    kissoux
    Scratounette

Report abuse