......***** Chapitre o2...« Le Pont du Crépuscule »......

...

Trois jours plus tard, au moment même où Bill allait passer la porte de son cabinet, Iris arriva sur la place et l'appela. L'androgyne se tourna vers elle et lui sourit en plaçant un bras sous le châle soutenant l'enfant dans ses bras.

« Bonjour Iris. »
« Bonjour Bill. »


Elle se pencha et sourit avant de caresser la joue du nourrisson du bout des doigts.

« Et Bonjour Quil. »

L'enfant babilla joyeusement et Bill sourit un peu plus avant de reporter son attention sur son ancienne gouvernante qui, soudainement, avait un air des plus sérieux peint sur le visage.

« Bill, vous pouvez venir voir le Prince Quentin. »
« C-c'est vrai ? »
S'exclama-t-il. « Quand Iris, quand ?! »
« Tout de suite. C'est le seul moment où nous sommes sûrs de ne pas être dérangés par le Roi. »


Il ne fallut que quelques secondes à Bill pour prendre sa décision. Il entra rapidement dans son cabinet et écrit un mot qu'il colla ensuite sur la vitre. Il serait absent ce jour-là et tous ses patients seraient au courant, tout était en ordre.

Il referma la porte derrière lui et se tourna ensuite vers Iris.

« Allons-y. » Dit-il d'un air déterminé.

Ils marchèrent rapidement et silencieusement dans la ville, et une fois non loin du Palais, Iris les fit bifurquer dans une ruelle.

« Nous allons entrer par l'entrée du personnel. »
« C'est une bonne idée. »


Bien vite, ils se retrouvèrent dans les énormes couloirs sombres du Palais et une sorte de nostalgie malsaine s'installa au creux du ventre de Bill, il y posa une main délicate. Il se souvint de tous ces moments passés à errer dans le Palais à la recherche de distraction, puis à tous ceux passés allongés, à dormir ou à se prélasser, à lire ou à rêvasser et soudainement, il eut la sensation que son ventre était vide. Il resserra doucement Quil contre sa poitrine et le berça doucement, l'enfant ne fit pas un bruit et Bill sourit.

« Nous y voilà. »

Elle poussa des doubles portes qui semblèrent familières à Bill, et en entrant dans la pièce, il se rendit compte qu'elles lui étaient bel et bien familières. C'était la chambre dans laquelle il avait dormi pendant dix mois, trois ans auparavant. Il se pinça les lèvres et parcourut la pièce des yeux, s'arrêtant sur le lit où une forme se trouvait sous les draps. Son c½ur rata un battement et il tendit Quil à Iris sans un mot. La gouvernante s'empara de l'enfant et s'éloigné légèrement pour laisser de l'intimité au fils et à son père ... ou peut-être était-il sa mère ?

Bill s'assit au bord du lit et laissa sa magie quitter son corps pour aller envelopper celui de son enfant, créant une sensation de chaleur et de réconfort autour du petit corps. Le bambin sortit sa tête des couvertures et fronça les sourcils en voyant Bill assis à côté de lui, il tourna la tête et jeta un regard perdu à sa gouvernante qui ne fit que sourire. Le Prince Quentin s'assit à côté de Bill et frotta ses petits poings contre ses yeux en baillant.

« Bonjour. » Dit-il doucement, et Bill ne pu s'empêcher de sourire à son tour, la gorge nouée et les larmes au bord des yeux.
« Bonjour Petit Prince. » Répondit-il alors que sa magie envoyait des vagues de calme et d'amour pur vers l'enfant.
« Qui es-tu ? »
« Je ... Je suis Bill. Je suis ton médecin. »
« Je suis malade ? »
« Peut-être, je ne sais pas. Il faut que je t'ausculte pour le savoir. »


L'enfant sourit légèrement quand une vague plus forte enveloppa son petit torse.

« Comment est-ce qu'on fait ? »
« Viens là. »
Dit Bill en ouvrant les bras.

L'enfant n'hésita pas une seconde : il grimpa sur ses genoux et posa sa petite tête contre son torse alors que Bill refermait ses bras autour de lui, envoyant encore plus de réconfort vers le corps de son enfant tout en le serrant doucement contre. Après quelques minutes de silence pendant lesquelles Bill retint ses larmes aussi bien qu'il le pouvait et qu'il passait en revue l'esprit de son fils, le petit Prince prit la parole.

« Alors, je suis malade ? »

Cela prit quelques secondes de réflexion à Bill pour qu'il puisse répondre de façon cohérente.

« Je pense que tu l'es, oui. »
« Qu'est-ce que j'ai ? »
Demanda Quentin en attrapant la tunique de Bill, la serrant dans un de ses petits poings.

L'androgyne pu sentir toute la peur, la panique qui émanait de son fils et il le serra contre son corps, employant toutes ses ressources magiques pour l'apaiser.

« N'aies pas peur Petit Prince, c'est juste le malheur. »
« Je ... Je ne comprends pas. »
« Tu es malheureux, là est ta maladie. »


Quentin ne bougea pas pendant quelques minutes, le silence les enveloppant délicatement et Bill le berça avec tendresse, comme une mère le ferait pour son enfant, comme il le faisait pour tous les enfants de substitution qui croisaient son chemin. Un peu plus loin dans la pièce, il entendit Quil commencer à pleurer et leva les yeux vers Iris qui tentait vainement de le calmer.

« Amenez-le moi Iris. »

La gouvernante lui lança un sourire gêné avant de lui poser l'enfant dans les bras. Bill le repositionna dans le châle, caressant ensuite son dos d'une main, son autre bras serrant son fils contre son c½ur.

« Qui est-ce ? » Demanda le Prince.
« Il s'appelle Quil. »
« Il est tout petit. »


Bill sourit.

« Oui, c'est encore un petit bébé. Il n'a que huit mois. »
« Moi, j'ai presque trois ans. »
Dit Quentin en montrant trois de ses petits doigts et Bill sourit.

Une autre vague d'amour maternel passa de l'androgyne à son fils et ils se sourirent doucement, c'est quand Bill redressa la tête qu'un mauvais pressentiment l'envahit.

« Iris ... »
« Oui ? »
« Je crois que ... je crois que quelqu'un vient par ici. »


Il envoya des filins magiques afin d'identifier la personne et fut surpris et apeuré quand il reconnu l'aura du Roi.

« C'est le Roi. »

Quentin se blottit contre le flanc de Bill et serra un peu plus sa tunique dans sa main.

« Je n'ai pas envie de le voir, je veux rester avec Bill. »

Bill trembla et balaya la pièce du regard, il n'avait aucun endroit où se cacher, où qu'il se cache, le Roi le retrouverait grâce à sa magie. Alors il redressa la tête et rétracta ses filins, concentrant à nouveau toute son énergie sur son fils. Il ne voulait pas qu'il ai peur, il ne pourrait pas supporter cela.

« Iris, allez dans la salle de bain. Cachez-vous, puis partez, allez dans les cuisines et préparez le petit-déjeuner du Prince. »

La femme hocha une brève de la tête, comprenant les intentions de Bill. L'androgyne ne voulait impliquer personne dans cette affaire. Si quelqu'un devait être puni, ce serait lui et personne d'autre. La gouvernante disparut dans la salle de bain et ferma la porte derrière elle, Bill serra Quentin et Quil contre lui, incapable de faire autre chose que d'apaiser les deux enfants dans ses bras à l'aide de sa magie et quand le Monarque fit claquer les portes contre les murs de la chambre, aucun des deux garçons ne sursauta, cependant, Bill se crispa et garda les yeux baissés pendant quelques secondes. Ce n'est que quand il entendit les portes se refermer que Bill releva les yeux, croisant le regard froid, peut-être même furieux du Roi.

« Majesté. » Souffla-t-il en se courbant légèrement.

Quentin se leva et alla rapidement se courber devant son père avant de revenir se coller au flanc de Bill.

« Puis-je savoir de quel droit tu te trouves ici ? »

Bill ne répondit pas, continuant de se concentrer sur le réconfort qu'il envoyait aux enfants, ils ne devaient surtout pas avoir peur.

« Chuut ... » Murmura-t-il dans les cheveux de son fils alors que ses yeux ne quittaient pas ceux du Roi.
« Je vois. » Cingla ce dernier.

Une poignée de secondes plus tard, Bill pouvait sentir la magie du Roi plonger sur lui à une vitesse folle. Il forma un bouclier magique autour de lui et des enfants avant de parler.

« Cela ne sert à rien, Votre Majesté. »

L'homme fulminait visiblement et retenta une attaque qui échoua elle aussi. L'androgyne le prit ensuite par surprise en l'attaquant lui aussi et l'homme recula d'un pas, abasourdi. Bill reforma rapidement le bouclier après cela et ouvrit en grand les portes de la chambre de son fils.

« Je m'en allais justement. Je ne vais pas vous déranger plus longtemps, Votre Majesté. »

Sa voix était aussi froide que possible, mais quand il baissa les yeux sur son fils, son visage et son ton s'adoucirent automatiquement, il sourit.

« J'ai été très heureux de te rencontrer, Petit Prince. »
« Mais ... Bill, tu pars déjà ? »


Bill hocha de la tête.

« Ton Papa et moi nous sommes disputé il y a longtemps, et il ne s'est pas encore excusé. Je ne préfère pas rester. »

L'enfant se mit à pleurer quand Bill se leva, mais l'androgyne se baissa pour lui embrasser le front et ses larmes se tarirent presque de suite.

« Sois sage, Petit Prince. » Lui murmura-t-il en souriant, Quentin hocha de la tête.
« Au revoir Bill, au revoir Quil. »
« Quil ? »


Bill tourna la tête vers le Roi, se redressant une fois que Quentin eut déposé un léger baiser sur le front du nourrisson.

« Cet enfant n'a rien à voir avec vous, Votre Majesté. »

Il quitta la pièce après un dernier sourire pour son fils et utilisa sa magie pour trouver son chemin jusqu'à l'entrée du personnel du Palais. Pendant ce temps-là, dans la chambre du Prince, le Roi bouillonnait de colère en regardant le Prince, son fils. Il pouvait encore sentir tout autour du petit corps l'aura de Bill. C'était comme si une protection permanente planait sur l'enfant et le monarque grinça des dents avant de quitter lui aussi la pièce.

« Cet acte ne restera pas impuni ... » Siffla-t-il alors qu'il regagnait ses quartiers.

Ecriture : 18 Mars 2O1O
Publication : 25 Novembre 2O1O


*♥*♥*♥*
By Guess' ® & Envy*
*♥*♥*♥*

...

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.234.65.78) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Billsaw

    03/12/2010

    Tres bonne suite, Bill a gagné une grande confiance en soi surtout quand il a affronte le roi ? avant il était quelqu’un de trop timide m ais maintenant il a pu tenir tete au roi
    Hate de lire la suite
    kiss

  • Thee-Lady-Diianaa

    02/12/2010

    J'ai hate de lire la suite *_*

  • tori-os

    28/11/2010

    Merde merde merde
    qui est le roi ?
    pourquoi tant de colère ?
    POURQUOI Bill ne peut-il plus voir son fils ?
    C'est quoi cette magie ?
    Zut zut , ze veux la suite moi
    Superbe
    Merki

  • Marine

    26/11/2010

    J'ai vraiment adorée la rencontre entre Bill et son fils, il y a tellement d'amour. Et puis la confrontation avec le roi...bref j'ai vraiment envie de savoir ce qu'il va advenir de bill et de son fils...

  • giiRly-viiRus

    26/11/2010

    Etrange je trouve. Très touchante la scène père-fils meme si le petit n'as pas l'air d'avoir compris que c'était son père xD enfin bon spéciale comme chapitre mais super =)

  • nirvana-angelTH83

    26/11/2010

    h ouais, carrément! C'est encore pire que je le croyais!!
    Ce Tom est est un conard puissance 10, il va même jusqu'à térrorisé son propre fils.
    Et comment pense-t-il avoir un quelconque lien avec Quil alors qu'ils ne se sont pas vu depuis trois ans???
    L'opération du saint esprit??? Il a un ego de la taile de l'Everest u_u
    Vraiment hâte de lire la suite pour avoir le comment du pourquoi et pour voir Bill lui danmer le pion na!

    des kissoux
    scratounette

  • Madness-of-an-Angel

    25/11/2010

    Haaaaaaan putain non vous coupez là O_O
    Vous voulez notre mort ? T_T

  • delirs-amies-envies-rock

    25/11/2010

    super chapitre

  • delirs-amies-envies-rock

    25/11/2010

    trop touchante comme scène

  • delirs-amies-envies-rock

    25/11/2010

    oh putain ! j'espère que personne ne va avoir de problème !!

Report abuse