......***** Chapitre o7...« Le Pont du Crépuscule »......

...
Bizarrement, quand Bill descendit de la calèche, le Roi Tom lui tendit une main et posa l'autre au creux de ses reins quand il fut descendu. Quil était endormi dans ses bras et il resserra doucement le bambin contre son torse.

Ils se fixèrent pendant quelques secondes en silence et quand le Roi se baissa pour poser ses lèvres sur celles de l'androgyne, Bill se recula légèrement et lâcha un souffle tremblotant. Leurs regards ne se quittèrent pas alors que le Roi forçait l'androgyne à s'appuyer contre la calèche, Bill trembla doucement, serrant Quil contre lui alors que le monarque se baissait sur lui, s'apprêtant à lui voler un baiser.

« Non, non ... Tom, non ... » Souffla-t-il entre leurs lèvres.
« Pourquoi ? » Demanda le Roi.
« Je n'en ai pas envie. » Geint-il. « Et Quil est là ... »

Le monarque baissa les yeux sur l'enfant blotti contre sa concubine et caressa la joue de l'enfant du bout des doigts.

« Est-ce ton fils ? »

Bill sourit et caressa le dos de l'enfant endormi, les yeux pleins de tendresse.

« C'est ... C'est compliqué ... »

Le Roi lui lança un regard interrogateur au moment où Bill leva les yeux vers lui.

« Sa mère est morte hier, alors ... c'est mon bébé maintenant. Elle me l'a légué, en quelque sorte ... »
« Oh ... »


Ils observèrent le bambin respirer lentement pendant quelques secondes encore avant que le Roi ne pose ses lèvres sur le front de l'androgyne, puis il posa à nouveau sa main au creux de ses reins et l'entraîna vers le Palais.

« Allons-y. » Dit-il en gardant un ½il sur Bill alors qu'ils avançaient côte à côte.

...
o5 jours plus tard.
« Doucement Mon C½ur, que se passe-t-il, mh ? Tu as mal au ventre ? »

Quil pleurait depuis presque dix minutes à présent et Bill venait à peine d'en être informé. Le Prince Quentin utilisant à présent sa chambre et Tom ayant refusé de lui en faire préparer une autre, il avait été forcé de dormir avec le Roi, au grand plaisir de ce dernier. Mais maintenant, au beau milieu de la nuit, Quil s'était mis à pleurer sans raison d'après sa nourrice et une pauvre servante affolée était venue chercher Bill dans les appartements royaux.

L'androgyne dormait paisiblement quand la jeune fille lui secoua l'épaule et il eut du mal à se réveiller. Il avait fallu qu'il reprenne des doses d'Elixir de Vie et ça l'affaiblissait beaucoup, il avait donc besoin de son sommeil. Il lui avait rudement demandé de partir, mais la jeune fille l'avait ensuite imploré de se lever pour aller voir son fils. Il n'en avait pas fallu beaucoup plus pour que Bill se lève.

Il avait sauté hors du lit et au passage, hors des bras du Roi avant d'attraper une robe de chambre et de se ruer vers la chambre de Quil, entendant ses pleures alors qu'il était encore à plus de cinquante mètres de la porte.

À présent, Quil était couché sur la table à langer alors que Bill avait les mains posées sur son ventre, sa magie opérant rapidement pour soulager l'enfant des maux qui le dérangeaient et lui faisaient si mal. L'androgyne avait les yeux fermés et un air exténué sur le visage quand il rouvrit les yeux, mais à ses yeux, rien ne valait le visage calme de Quil après ça. Il sourit et sourit doucement à l'enfant avant de lui essayer les joues de ses pouces, chassant les dernières larmes de sa peau douce.

« Voilà Bébé. Tu vas mieux ? »

Bien sûr, l'enfant ne répondit pas, mais Bill prit un malin plaisir à regarder ses longs cils se croiser les uns les autres quand Quil battit des paupières, chassant les dernières larmes de ses grands yeux verts luisants.

« C'est fini Mon C½ur, c'est fini ... » Souffla-t-il avant de le changer, puis de le nourrir.

Quil se laissa faire docilement et recommença même à gazouiller quand il vit le biberon au-dessus de lui. Bill le nourrit lentement, s'assurant qu'il ne boive pas trop vite pour éviter qu'il n'ai mal au ventre ensuite.

« Tu as tout fini Quil, lâche la tétine. »

L'enfant s'exécuta et Bill sourit.

« Viens là. » Souffla-t-il tout en l'amenant à son torse, glissant son nez dans son petit cou alors que Quil baillait de fatigue.

« Fatigué Mon C½ur ? »

Il lui tapa gentiment dans le dos jusqu'à ce qu'il fasse son rot et Quil se surprit lui-même par l'intensité de la chose. Il se redressa, les yeux grands ouverts et quelques secondes plus tard, un petit et unique hoquet lui échappa et Bill rit doucement.

« Allez, au lit. » Dit Bill en s'approchant du berceau. « Bonne nuit Bébé Quil ... »

Il laissa l'enfant serrer le doigt qu'il avait attrapé dans sa petite main avant de se redresser et de chanter à voix basse pour lui. Quil se rendormit après à peine quelques minutes de chant et Bill lui caressa la joue avant de se redresser à nouveau.

Quelle ne fut pas sa surprise, quand il ouvrit la porte de la chambre, de trouver le Prince Quentin devant celle-ci.

« Petit Prince Quentin, que se passe-t-il ? »
« Moi aussi je veux que tu chantes pour moi. »


Bill sourit et se baissa, soulevant son fils et le collant à son torse en lui caressant les cheveux.

« Demain, je chanterais pour toi, je te le promets. Allons nous coucher. »

L'androgyne se dirigea vers la pièce à côté de celle qu'il venait de quitter pour y amener le petit prince, mais Quentin referma ses petits poings sur sa chemise de nuit et fit la moue.

« Bill. »
« Oui ? »
« Je veux dormir avec toi. »


Bill s'arrêta net au milieu du couloir en se souvenant de ce que le Roi lui avait dit : « Je te veux toutes les nuits dans mon lit. » et il sourit. Quentin était un enfant en manque total d'amour. Mais maintenant que lui, sa mère, pour ainsi dire, et son grand-père, le Roi Jörg étaient de retour, tout ça allait se terminer. Bill fit demi-tour et se dirigea vers les quartiers royaux.

« C'est d'accord. »
« C'est vrai ?! »
« Oui. »
« Où allons-nous ? »
« Dans les quartiers de ton père. »
« Pourquoi ? »
« Parce que c'est là que je dors. »
« Oh ... Moi, je n'ai jamais fait dodo avec Père. »


Bill sourit tristement en caressant les cheveux de son fils.

« He bien, il y a une première fois à tout. »

Les énormes doubles portes s'ouvrirent quand ils s'approchèrent et Bill eut vite fait d'installer Quentin dans le grand lit à baldaquin du Roi. Il s'y glissa ensuite et c'est seulement à ce moment-là qu'il constata que le lit était vide. Il fronça les sourcils, mais ne fit pas de commentaire, se glissant lui aussi dans les draps avant de laisser Quentin se rouler en boule sur son ventre et son torse, comme s'il était encore en lui, bien au chaud dans son utérus.

Bill lui caressa le dos et les cheveux et chanta pour lui jusqu'à ce qu'il s'endorme. Quand il leva les yeux des boucles blondes de son fils, Tom se trouvait devant lui et observait la scène avec intérêt.

« Que fait-il ici ? » Demanda-t-il étonnement doucement.
« Il a demandé s'il pouvait dormir avec moi. J'ai dit oui. »

Le Roi s'avança vers son côté du lit et se glissa lui aussi dans les draps alors que Bill appuyait son menton sur le haut de la tête de son enfant.

« Et Quil ? »
« Il ne se sentait pas bien. Il va mieux, je l'ai soigné et il s'est rendormi. »


Le monarque acquiesça avant de se relever sur un coude, observant son fils remuer légèrement dans son sommeil, montant et descendant au rythme de la respiration lente de sa concubine.

« Tu n'as jamais dormi avec lui ? » Demanda Bill au bout de quelques minutes de silence.
« Non. » Avoua Tom.
« Il en est triste, tu sais. »

Le monarque ne répondit pas, mais à la place, il se pencha au-dessus de Bill et éteignit la lampe à huile que Bill avait prit soin d'allumer en arrivant dans la pièce. Puis il se coucha tout contre lui et glissa sa tête dans son cou, étonnement près de celle de son fils.

« Je regrette d'être un mauvais père pour lui. »
« Tu peux encore te rattraper Tom. »
« J'aimerais, mais je ne sais pas comment faire ... »
« Je t'apprendrais comment faire ... »


Leurs mains se trouvèrent et leurs doigts s'entremêlèrent. Bill ferma les yeux et Tom remonta la couverture jusqu'au-dessus de la tête de leur fils, respirant ensuite profondément l'odeur de l'androgyne.

« Tu m'as manqué. » Avoua-t-il un peu plus tard et Bill serra ses doigts entre les siens.
« Il aurait suffi que tu me le dises avant ... »

Ce n'est qu'une heure plus tard, quand le monarque fut sur le point de s'endormir qu'il comprit le sens de la phrase et il se sentit soudain stupide. Stupide d'avoir écouter tout ce que sa manipulatrice de mère lui avait dit à propos de Bill et de Quentin. Il soupira et ferma enfin les yeux. Il devrait se faire pardonner. Il allait se faire pardonner.

Ecriture : 14 Avril 2O1O
Publication : 3O Décembre 2O1O


Joyeux Anniversaire Ninisse =)

*♥*♥*♥*
By Guess' ® & Envy*
*♥*♥*♥*
...

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.92.170.149) if someone makes a complaint.

Comments :

  • just-you-and-me483

    04/01/2011

    Et bien finalement tout n'est pas perdu d'avance...
    Mais je trouve étrange que Tom se soit tant laissé manipuler par sa mère...
    A près tout il a l'air de vraiment tenir à Bill et à son fils...
    Mais comme c'est dit, il n'est pas encore trop tard pour se faire pardonner...
    J'ai hate de voir comment il va s'y prendre ...
    Très beau chapitre en tout cas <3

  • Marine

    02/01/2011

    J'ai eu peur un moment que Tom allait s'énerver mais en fin de compte il a l'air d'avoir bien changé et j'espère que Bill s'en rendra compte.

  • stories-about-them

    01/01/2011

    hiii lol merci pour le joyeux anniversaire =DDDDDD

    Les choses commencent surement a allé mieux! j'aime!!
    Puis Tom n'avait pas l'air si mechant que ca, donc ca me rassure ^^

    Je te souhate une bonne année en esperant qu'elle soit riche en Yaoi !

    Bisouuus

  • Tori-Os

    31/12/2010

    LES CHOSES s'arragent hé hé hé

  • nirvana-angelTH83

    31/12/2010

    J'ai beaucoup aimer ce petit chapitre tout tendre
    finalement le Roi n"est pas si salop qu'on ne le pensait

    kissoux
    scratounette

  • gustavette483

    30/12/2010

    trop trop bien j'adore =)
    trop envie de savoir la suite
    gros bisous

    PS: bonne année en avance =)

  • Des-Bill-Ich-Th

    30/12/2010

    coucou
    j'aime ton chapitre il est super hâte de savoir comment tom vas se faire pardonner a+ bisou

  • Madness-of-an-Angel

    30/12/2010

    Aaah, un peu de tendresse *o*
    Ca rend rudement bien dans le contexte du chapitre.
    Comme toujours, j'ai adoré.
    J'espère que Guess se portera bientôt mieux.
    Jey ♥

  • Vick

    30/12/2010

    Ça y'est le malaise commence a se dissiper !! :)
    Oh j'aime tellement cette fiction !!!

  • Unangexficxth

    30/12/2010

    Ah Yes yes yes...

    J'aime la tournure de ce chapitre, merci :)

Report abuse